DSM-EBE du T4 en baisse, conserve son objectif annuel

mercredi 20 février 2013 07h37
 

AMSTERDAM, 20 février (Reuters) - DSM a publié mercredi des résultats du quatrième trimestre un peu en deçà du consensus mais il s'est dit bien parti pour atteindre son objectif d'un excédent brut d'exploitation de 1,4 milliard d'euros cette année.

"En 2013, nous nous concentrerons sur la performance opérationnelle et l'intégration des acquisitions réalisées en 2012", a dit le directeur général Feike Sijbesma. "Nous anticipons une forte croissance de l'Ebitda en 2013, vers 1,4 milliard d'euros".

Le leader mondial des vitamines a fait état d'un Ebitda de 243 millions d'euros au quatrième trimestre, en baisse de 17%, et d'un chiffre d'affaires de 2,269 milliards d'euros.

Les analystes interrogés par Reuters attendaient un Ebitfa de 262 millions d'euros et un C.A. de 2,254 milliards.

DSM avait ramené en septembre son objectif d'Ebitda pour 2013 à 1,4 milliard d'euros contre 1,4 à 1,6 milliard précédemment.

Le chimiste explique que ses comptes de 2012 ont souffret d'une baisse des marges sur le caprolactame, un composant employé pour confectionner le nylon.

DSM a changé de stratégie en 2010 et a consacré quelque 2,2 milliards d'euros à des OPA, s'éloignant de la chimie de base pour se recentrer sur des segments moins cycliques comme les compléments alimentaires et les plastiques haut de gamme.

Il s'est également diversifié dans les fibres à très haute résistance employées par exemple dans les filets de pêche et dans les sutures, ainsi que dans les biocarburants.

Le segment nutrition représente plus de 70% de l'Ebitda total et présente des perspectives de croissance prometteuses, a ajouté Feike Sijbesma.

Au point de vue valorisation, DSM est dans le norme des autres chimistes mais en deçà des autres spécialistes de la nutrition.

(Sara Webb, Wilfrid Exbrayat pour le service français)