Solvay-Des ambitions mondiales dans un secteur très fragmenté

jeudi 17 janvier 2013 17h22
 

* 2013 démarre plus difficilement que 2012

* La taille et la diversification permettront de résister à la crise

* Des petites acquisitions ciblées possibles à court terme

* L'Asie, Chine en tête, moteur de la croissance à venir

PARIS, 17 janvier (Reuters) - Seize mois après l'acquisition de Rhodia, le chimiste belge Solvay a achevé l'intégration de la société et a des ambitions mondiales "très fortes" dans un secteur encore très fragmenté, a déclaré jeudi Jean-Pierre Clamadieu, le président de son comité exécutif.

La nouvelle organisation plus décentralisée présentée jeudi à la presse devrait aider Solvay à réaliser son ambition de faire passer son résultat opérationnel de 2 à 3 milliards d'euros dans les cinq ans, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

"L'enjeu est de gérer le court terme sans oublier le moyen terme", a-t-il poursuivi, observant que 2013 sera une année ardue pour le groupe, notamment en Europe qui connaît un démarrage plus difficile qu'en 2012.

Pour atteindre ses objectifs, Solvay va s'appuyer sur ses métiers de croissance que sont les produits chimiques de grande consommation et les plastiques de spécialités, afin de contrebalancer ceux qui rencontrent des difficultés (les PVC et les polyamides) à cause de la hausse des prix de l'énergie.

La diversification du groupe, qui fête ses 150 ans cette année, ainsi que sa taille actuelle (13 milliards d'euros de chiffre d'affaires) devraient aussi lui permettre de résister à un environnement peu clément.   Suite...