Tesco voit ses ventes repartir à la hausse

mercredi 3 octobre 2012 08h48
 

LONDRES, 3 octobre (Reuters) - Tesco, premier groupe britannique de supermarchés, a fait état mercredi d'une progression de ses ventes à magasins comparables au Royaume-Uni après 18 mois de déclin, signe que les changements introduits après un avertissement sur ses résultats en janvier commencent à porter leurs fruits.

Le numéro trois mondial, qui réalise plus de 60% de ses bénéfices en Grande-Bretagne, a enregistré une progression de 0,1% de ses ventes à magasins comparables, hors essence et TVA, lors de son deuxième trimestre fiscal clos le 25 août.

Ce chiffre marque une nette amélioration par rapport à la baisse de 1,5% annoncée au premier trimestre, et est légèrement supérieur au consensus des analystes qui tablaient en moyenne sur une stabilité des ventes.

En avril, Tesco a annoncé un ambitieux plan d'investissement d'un milliard de livres (1,25 milliard d'euros) pour endiguer le déclin continu de ses parts de marché au profit de ses concurrents Asda (groupe Wal-Mart ), J. Sainsbury et Morrisons, sans oublier les hard-discounters Aldi et Lidl.

Ce plan de redressement a entraîné une baisse des bénéfices pour la première fois depuis près de 20 ans. Le résultat opérationnel du premier semestre a ainsi reculé de 10,5% à 1,6 milliard de livres (2,0 milliards de livres), dont 1,1 milliard pour le seul Royaume-Uni (-12,4%).

Le plan dévoilé en avril a permis une rénovation des magasins avec en parallèle 8.000 recrutements permanents pour en améliorer le service. Tesco a également investi dans le commerce électronique, proposant désormais un service "Click & Collect" qui permet de commander en ligne et ensuite de d'aller chercher ses articles en magasin.

"Je suis encouragé par la réaction initiale des clients aux changements que nous avons effectués - mais il reste beaucoup à faire", a déclaré le directeur général Philip Clarke.

Le chiffre d'affaires semestriel a augmenté de 1,4% à 36 milliards de livres.

Tesco a également des soucis à l'international. Aux Etats-Unis, son enseigne Fresh & Easy est déficitaire, tandis qu'en Corée du Sud, son principal marché à l'étranger, les autorités se réservent la possibilité de limiter les heures d'ouverture.

A la Bourse de Londres, l'action Tesco a clôturé mardi à 331 pence, valorisant le groupe à 26,6 milliards de livres. Le titre reste sur une baisse de 12% au cours des 12 mois écoulés.

Sainsbury a pour sa part annoncé mercredi une hausse de 1,9% de ses ventes à magasins comparables sur les 16 semaines au 29 septembre, un résultat supérieur aux attentes du marché. (James Davey, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)