23 août 2012 / 16:13 / il y a 5 ans

Air France-Sureffectifs des navigants régionaux connus le 30 août

PARIS, 23 août (Reuters) - Air France annoncera jeudi prochain lors d'un comité d'entreprise les sureffectifs du personnel navigant des trois compagnies régionales destinées à être fusionnées dans un seul pôle, a déclaré jeudi une porte-parole de la compagnie.

Les sureffectifs du personnel au sol des compagnies Régional, Brit Air et Airlinair, seront connus, eux, fin septembre, a-t-elle précisé.

Les trois compagnies emploient au total 3.500 personnes.

Dans le cadre du plan de restructuration "Transform 2015" d'Air France-KLM, la compagnie française veut ramener à l'équilibre en 2014 son pôle court et moyen courriers, qui a perdu 500 millions d'euros en 2011.

"Le chiffrage des sureffectifs sera connu le 30 août", a dit la porte-parole.

La compagnie Air France a elle-même annoncé fin juin la suppression de 5.122 postes d'ici fin 2014. Le personnel au sol et les pilotes ont accepté le plan de restructuration, mais les hôtesses et stewards l'ont rejeté. (Voir )

Une grève du personnel de Régional contre le projet d'accord-cadre avait entraîné la suppression d'un tiers des vols lors du week-end du 21-22 juillet.

Les trois compagnies régionales, dont les avions comptent au maximum 100 places, conserveront leurs sièges et leurs entités juridiques, mais le pôle aura une marque unique et sera dirigé par Lionel Guérin, PDG et principal actionnaire d'Airlinair.

Air France-KLM détient 100% de Régional et de Brit Air. Brit Air possède elle-même 39,86% du capital d'Airlinair, dont la financière Linair, dirigée par Lionel Guérin, a 60,14%.

Lionel Guérin dirige également la compagnie "low cost" Transavia France, promise à une montée en puissance en parallèle de l'émergence du pôle régional.

Régional, la plus grande des trois, est née en 2001 de la fusion de trois compagnies régionales filiales d'Air France - Flandre Air, Proteus Airlines et Regional Airlines. Elle emploie 1.800 personnes.

Brit Air, la plus ancienne, créée en 1973, est la plus ancienne des trois. Elle emploie 1.200 salariés, dont 350 pilotes qui se sont vus proposer d'aller travailler en Indonésie.

Quant à Airlinair, qui existe depuis 1999, elle emploie près de 500 salariés, dont 70% de personnel navigant technique et commercial. A la différence de ses deux consoeurs, elle ne dessert que des villes françaises.

Le pôle régional, qui pourrait accueillir un actionnaire extérieur, devra baisser de 15% ses coûts unitaires maîtrisables, suivant le principe des bases de province de Marseille, Toulouse et Nice d'Air France, et devra réduire sa flotte de 21 avions.

La flotte de Régional compte 49 avions du brésilien Embraer , celle de Brit Air 39 appareils du canadien Bombardier et celle d'Airlinair 25 turbopropulseurs d'ATR, coentreprise entre EADS et Finmeccanica . (Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below