Lenovo-Résultat meilleur que prévu, la Chine fait peser un risque

jeudi 16 août 2012 10h50
 

HONG KONG, 16 août (Reuters) - Lenovo, numéro deux mondial des ordinateurs en termes de ventes, a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, mais les analystes financiers ont souligné que le ralentissement de l'économie chinoise pourrait peser sur l'activité future du groupe basé à Pékin.

Le fabricant de la gamme ThinkPad, en passe de déloger Hewlett Packard de la place de numéro un mondial, a connu une croissance fulgurante ces dernières années, grâce à des prix très compétitifs, des acquisitions à l'étranger et la vigueur de son marché domestique.

Cela étant, les gains de parts de marché ont été réalisés au détriment des marges. Et le rythme de hausse du bénéfice net sur la période avril-juin, premier trimestre de l'exercice fiscal 2012-2013, est le plus faible depuis le troisième trimestre 2010-2011.

L'action Lenovo a néanmoins terminé sur un bond de 6,28% à la suite des résultats du groupe, alors que l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a cédé 0,45%.

Lenovo, dont la capitalisation boursière ressort ainsi à plus de huit milliards de dollars, est confronté à un ralentissement de la croissance du marché des PC et, surtout, à la concurrence de plus en plus frontale avec les tablettes fabriquées par Samsung Electronics et Apple .

"En Chine, il ne fait pas de doute que le groupe est affecté, le marché chinois a ralenti", a déclaré Jonathan Ng, analyste chez CIMB.

En Chine, qui représente 42% du chiffre d'affaires du groupe, Lenovo a enregistré une hausse de 9% des livraisons sur la période avril-juin, faisant nettement mieux que le marché du PC chinois dans son ensemble, qui s'est contracté de 3%.

Lenovo s'est dit confiant dans sa capacité à croître plus vite que le marché mondial des PC, ajoutant qu'il était également en orbite pour devenir le numéro un mondial.

"La situation macroéconomique chinoise présente des éléments d'incertitude en raison des mesures prises pour freiner la spéculation immobilière et la faiblesse des exportations (...) mais si on se place dans une perspective de long terme, je reste très optimiste", déclare Yang Yuanqing, P-DG de Lenovo.

Le groupe a dégagé sur la période avril-juin un bénéfice net en hausse de 30%, à 141,4 millions de dollars, alors que les analystes financiers avaient anticipé 131,2 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Selon le cabinet d'études IDC, la part de marché mondiale de Lenovo sur cette période s'est établie à 14,9%, contre 15,5% pour Hewlett Packard. (Lee Chyen yee, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)