Bourse-Rodriguez portée par ses ventes de bateaux au T3

mardi 14 août 2012 09h29
 

PARIS, 14 août (Reuters) - L'action Rodriguez Group est en forte hausse mardi matin à la Bourse de Paris, le spécialiste des yachts de luxe ayant publié une croissance de 60% de son chiffre d'affaires pour son troisième trimestre fiscal, soutenue par ses ventes de bateaux sur la période.

A 9h21, le titre gagne 9,32% à 4,34 euros, signant ainsi la plus forte hausse de l'indice CAC Mid & Small en progression de 0,44% au même moment.

L'activité vente de bateaux (neufs et occasions) a progressé de 158% au troisième trimestre, à 15,6 millions d'euros, portant à 24,8 millions d'euros le chiffre d'affaires total sur la période du groupe, dont l'activité de services a en revanche reculé de 3% par rapport à l'an dernier.

Les seules ventes de bateaux neufs ont généré un chiffre d'affaires de 13,6 millions d'euros sur avril-juin, contre 4,7 millions d'euros un an plus tôt.

"Le quatrième trimestre de l'exercice 2012 devrait confirmer le succès de la politique de déstockage grâce à la vente des dernières grandes unités de ce stock ancien", indique dans son communiqué le groupe.

Sa trésorerie nette a progressé de 23,2 millions d'euros au 30 septembre à 29,3 millions au 30 juin.

"Rodriguez Group anticipe également pour le trimestre en cours la signature de nouvelles commandes de bateaux neufs à livrer en 2013 (unités de 43 à 46 mètres) et 2014 (unités de 50 mètres), qui permettront de préparer les prochaines saisons en parallèle des salons nautiques d'automne", ajoute la société.

Fin juillet, Rodriguez Group a annoncé avoir livré la même semaine deux superyachts: le Sanlorenzo 40 Alloy et l'Italyachts 43m. Le prix catalogue du Sanlorenzo 40 Alloy est de 18,9 millions d'euros et celui de l'Italyachts 43m 17,5 millions d'euros. (voir )

Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière de Rodriguez croît de 39% à 54 millions d'euros, contre un gain de 11% pour l'indice CAC Mid & Small.

Lien vers le communiqué:

r.reuters.com/qym99s (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Cyril Altmeyer)