9 août 2012 / 13:12 / il y a 5 ans

LEAD 1-Nestlé table sur une moindre pression des coûts au S2

* Croissance organique +6,6% au S1, consensus +6,3%

* CA de 44,1 mds de francs, consensus 43,5 mds

* La croissance organique toujours prévue à 5-6% en 2012

* L'action en nette hausse (Actualisé avec rapport de la FAO, réaction en Bourse, graphiques)

ZURICH, 9 août (Reuters) - Nestlé a confirmé jeudi ses prévisions pour 2012, tablant sur une moindre pression des coûts des matières premières dans la deuxième partie de l'année après des résultats semestriels meilleurs que prévu à la faveur d'une solide demande des pays émergents ainsi que des hausses de prix.

Le premier groupe agroalimentaire mondial a enregistré au premier semestre une croissance organique de 6,6%, contre un consensus Reuters de 6,3%, dont une croissance réelle interne de 2,9% et une augmentation des prix de 3,7%.

Les ventes totales du groupe sont ressorties à 44,1 milliards de francs (36,7 milliards d'euros), en hausse de 7,5% (consensus 43,8 milliards).

L'allègement de la pression de ses coûts de matières premières qu'il espère au second semestre devrait permettre à Nestlé d'atteindre son objectif d'une hausse de ses ventes de l'ordre de 5% à 6% cette année malgré des conditions d'activité difficiles, en particulier dans les pays développés.

"Les actions et les initiatives que nous avons prises, combinées à une pression des coûts des matières premières probablement atténuée au second semestre, nous permettent de confirmer nos prévisions pour l'ensemble de l'année", a déclaré le groupe dans un communiqué.

Au premier semestre, la pression des coûts des matières premières a représenté une hausse des coûts des produits vendus de 50 points de base, que des économies et l'adaptation des prix a permis de compenser, a précisé Nestlé.

Graphique de l'évolution des prix des matières premières :

link.reuters.com/fav45s

SÉCHERESSE

Les prix des denrées alimentaires dans le monde ont fortement augmenté en juillet après avoir baissé lors des trois précédents mois, et le renchérissement pourrait continuer, selon l'indice publié jeudi par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'indice mesure les variations mensuelles des prix d'un panier composé de céréales, d'oléagineux, de produits laitiers, de viande et de sucre.

Graphique de l'indice de la FAO :

link.reuters.com/kat89s

La sécheresse dans le Midwest, la pire à frapper les Etats-Unis depuis plus de 50 ans, a fait grimper les prix des céréales, mais cela ne représente qu'une part relativement réduite des coûts des matières premières de Nestlé, le groupe étant bien protégé contre les fluctuations de prix des autres denrées.

En Bourse, l'action Nestlé gagnait 3,44% à 61,70 francs à 12h55 GMT, soutenant l'indice européen de l'alimentation et de la boisson qui prenait 1,2% et s'affichait en tête des hausses sectorielles en Europe.

"Les attentes sont dépassées dans tous les secteurs et toutes les régions, mais le plus impressionnant a peut-être été la croissance en Europe, comparable à celle du T1, malgré les difficultés économiques actuelles", selon Andrew Wood, analyste chez Bernstein.

Au premier semestre, les ventes de Nestlé ont augmenté de 12,9% dans les marchés émergents. Les ventes dans les marchés développés ont progressé de 2,6%.

En Europe, où la croissance organique a été de 2,4%, le groupe n'a pratiquement pas enregistré de croissance en volume mais est parvenu à conserver les parts de marché gagnées en 2011, Nestlé précisnt que "la région ibérique, l'Italie et la Grèce enregistrant également de la croissance".

Des analystes ont souligné le contraste entre la croissance organique de Nestlé en Europe et la baisse de 2,2% des ventes subie au deuxième trimestre dans la région par Unilever .

Le bénéfice net de Nestlé au premier semestre a crû de 8,9% à 5,1 milliards de francs (4,25 milliards d'euros), alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un bénéfice net de 4,9 milliards. (Emma Thomasson, avec Katharina Bart, Natalie Huet et Julien Dury pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below