Axa-Décollecte nette de E7,7 mds au S1 dans la gestion d'actifs

vendredi 3 août 2012 12h51
 

PARIS, 3 août (Reuters) - Axa a enregistré une décollecte nette de 7,7 milliards d'euros au premier semestre au sein de son pôle gestion d'actifs, affecté par le segment institutionnel chez Alliance Bernstein, et la sortie volontaire de plans d'actionnariat salarié non rentables chez Axa IM.

Grâce à une évolution favorable du marché de 41 milliards d'euros, et un effet de taux de change positif de 12 milliards d'euros (dépréciation de l'euro face aux autres devises), le groupe a néanmoins vu la valeur de ses actifs sous gestion croître de 40 milliards d'euros, pour atteindre un total de 888 milliards au 31 juin.

La décollecte d'Alliance Bernstein a atteint -5.2 milliards d'euros sur la période, tandis que qu'elle s'est élevée à 2,5 milliards d'euros chez Axa IM, notamment en raison de la sortie volontaire de plans d'actionnariat salarié non rentables à hauteur de 4 milliards d'euros, et d'une décollecte nette de 1 milliard d'euros chez Axa Rosenberg.

Malgré une collecte brute de 79 milliards en hausse par rapport à 2011, Axa suit une tendance comparable aux OPCVM français, qui ont enregistré une décollecte de 9.1 milliards d'euros au deuxième trimestre en raison des craintes planant sur l'avenir de la zone euro. (voir )

Le chiffre d'affaires de la gestion d'actifs d'Axa a subi une baisse de 10% au premier semestre, à 1575 millions d'euros. Outre la baisse du volume des actifs sous gestion, cette contraction des revenus s'explique par la diminution des commissions de gestions d'Alliance Bernstein et des commissions sur transactions immobilières chez Axa IM.

Voir aussi:

Axa-La protection progresse, l'épargne en difficultés (Francois Charlottin, édité par Julien Ponthus)