LEAD 1-Dexia creuse ses pertes, confirme le départ de ses dirigeants

vendredi 3 août 2012 10h27
 

* Perte nette de E1,2 md au S1

* Le Belge De Boeck replace le Français Mariani au poste de DG

* Les négociations se poursuivent sur les garanties

PARIS, 3 août (Reuters) - Dexia a creusé ses pertes au deuxième trimestre en raison du regain de tensions sur la dette souveraine des Etats d'Europe du Sud et des charges liées aux cessions d'actifs, et a confirmé vendredi le départ de son équipe dirigeante.

Le groupe financier franco-belge, acculé au démantèlement à l'automne dernier, a enregistré une perte nette de 1,2 milliard d'euros sur les six premiers mois de l'année.

Sur le seul deuxième trimestre, la perte de Dexia s'élève à 735 millions d'euros après celle de 431 millions du premier trimestre. (voir )

Comme prévu, sous la pression de ses actionnaires belges, la banque a procédé à un remaniement de son état-major avec le départ du tandem composé de Jean-Luc Dehaene et Pierre Mariani, tous deux propulsés à la tête de Dexia en octobre 2008 lors du premier sauvetage de l'établissement après la faillite de Lehman Brothers.

Le Belge Karel de Boeck succède ainsi à Pierre Mariani comme directeur général du groupe et prend les commandes opérationnelles de l'ancien leader mondial du financement des collectivités locales.

Jean-Luc Dehaene cède quant à lui son siège de président de Dexia à Robert de Metz.   Suite...