2 août 2012 / 09:28 / il y a 5 ans

Bourse-Cegedim chute après une activité trimestrielle décevante

PARIS, 2 août (Reuters) - L'action Cegedim chute lourdement jeudi à la Bourse de Paris, la publication semestrielle du spécialiste français des logiciels de gestion des relations clients dans le secteur de la santé décevant le marché et ravivant les inquiétudes dans un contexte de crise économique.

A 11h13, le titre dévisse de 19,12% à 19,50 euros, soit la plus forte baisse de l'indice CAC Mid & Small (+0,18%).

Cegedim a prévenu que la baisse de 2,8% en organique de son chiffre d'affaires semestriel (452,53 millions d'euros) aura un impact négatif sur l'Ebitda (résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements) de la période.

Gilbert Dupont, qui a abaissé sa recommandation sur la valeur d'accumuler à alléger et son objectif de cours de 28 à 22 euros, estime entre -10% et -15% la baisse de l'Ebitda au premier semestre.

"Des incertitudes pèsent encore sur le second semestre", commente dans une note l'intermédiaire, alors que le groupe vise pour la deuxième partie de l'exercice un chiffre d'affaires et un Ebitda semblables à ceux du second semestre 2011.

Selon le broker, des risques subsistent sur cette prévision, "et plus particulièrement 1/ si le timing de la signature des contrats en Assurances & Services est défavorable et 2/ si les clients des pays européens matures persistent dans leur position d'attentisme - en particulier en France, où le gouvernement est en faveur d'un plus grand recours aux génériques".

"En ce qui nous concerne, nous nous montrons plus prudents et tablons à présent sur une décroissance organique du chiffre d'affaires de -1%, et un repli de l'Ebitda de -4% sur le second semestre 2012", souligne Gilbert Dupont.

De son côté, Société générale a abaissé sa recommandation sur le titre de "conserver" à "vendre".

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 5,5% en organique, plombé par le recul de 9,7% de l'activité CRM et données stratégiques alors que l'attentisme des clients s'est accru dans un contexte de ralentissement économique.

Cette situation réduit également les marges de manoeuvre financières du groupe.

Fin mai, S&P avait abaissé la note de crédit long terme du groupe de "BB-" à "B+", avec perspective négative, l'agence de notation estimant que les liquidités générées en 2011 restaient faibles par rapport au tableau d'amortissement de la dette.

Cegedim, qui ne prévoit pas de réaliser de nouvelles acquisitions d'ici la fin de l'année, s'est dit en mesure de respecter ses covenants et a assuré disposer d'un niveau de liquidité "satisfaisant".

Les analystes du consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipent une dette nette de 431,94 millions d'euros pour l'exercice 2012, soit 2,6 fois l'Ebitda attendu à 166,37 millions d'euros, contre un multiple de 3,0 en 2011.

Le communiqué:

r.reuters.com/ceq79s (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below