2 août 2012 / 08:23 / il y a 5 ans

LEAD 1-BIC-Briquets et rasoirs ralentissent au T2, objectifs confirmés

* Croissance de 5,8% du chiffre d'affaires au S1 en base comparable

* Marge d'exploitation normalisé de 21,3%

* L'action grimpe de 4,5%, en tête du SBF 120 (Actualisé avec commentaire d'analyste et réaction en Bourse)

PARIS, 2 août (Reuters) - BIC a accéléré sa rentabilité au premier semestre et démontré sa capacité de résistance à la crise malgré un ralentissement, attendu, de sa croissance au deuxième trimestre, ce qui fait grimper le titre en Bourse.

Le spécialiste des stylos, briquets et rasoirs a réalisé sur les six premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 945,8 millions d'euros, en hausse de 5,8% à base comparable, et un résultat net, part du groupe, de 142,7 millions d'euros (+20,4%).

Le résultat d'exploitation normalisé est ressorti à 201,3 millions d'euros (+8,7%), soit une marge de 21,3% (22,2% en excluant l'impact d'une prime exceptionnelle versée aux employés).

"C'est une publication de bonne facture (...) C'est un groupe qui résiste très bien à la crise et qui démontre qu'avec un taux de croissance faible on peut sortir une belle rentabilité avec des gains de productivité ici ou là", commente un analyste en poste à Paris sous couvert d'anonymat.

A la Bourse de Paris, l'action gagnait 5,38% à 86,95 euros à 10h15, plus forte hausse de l'indice SBF 120 (-0,1%).

"Comme prévu, le rythme de croissance du chiffre d'affaires s'est ralenti au cours du deuxième trimestre", a commenté BIC dans un communiqué. "Pour le reste de l'année, notre objectif est de continuer à renforcer nos positions dans un environnement économique très compétitif et toujours difficile."

BIC a maintenu son objectif annuel d'une marge d'exploitation normalisée proche du niveau de 2011 et d'une croissance d'environ 5% à base comparable de son chiffre d'affaires.

Au deuxième trimestre, l'activité papeterie a profité d'un décalage de livraison favorable des commandes pour la rentrée scolaire, mais les ventes de stylos en 2012 sur les marchés matures dépendront "des dépenses et de la confiance des consommateurs, encore difficiles à prévoir dans l'environnement actuel".

Sur les autres marchés, la papeterie et les rasoirs ont réalisé au premier semestre une solide performance au Mexique et en Argentine, et les briquets au Mexique, en Amérique centrale, au Moyen-Orient et en Afrique.

En revanche, le chiffre d'affaires des produits publicitaires et promotionnels a baissé de 5,6% en base comparable au premier semestre dans un environnement économique européen toujours très difficile en Espagne, en Italie et en Grèce.

Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière de BIC a progressé de 26% pour atteindre 4,15 milliards d'euros.

* Le communiqué:

link.reuters.com/haq79s (Gilles Guillaume et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below