BAE Systems-Recul du profit au S1, délai sur un contrat saoudien

jeudi 2 août 2012 09h20
 

LONDRES, 2 août (Reuters) - Le groupe britannique de défense BAE Systems a fait état jeudi d'une baisse de 3% de ses résultats au premier semestre, du fait de délais dans la renégociation d'un contrat avec l'Arabie saoudite et d'une baisse des dépenses militaires en Europe comme aux Etats-Unis.

L'action BAE, en hausse de 7% sur le mois dernier, a ouvert en baisse de 1,4% à la Bourse de Londres après ces annonces.

Le premier groupe de défense européen a dégagé un bénéfice avant charges d'intérêts, impôts et amortissements (EBITA) de 939 millions de livres (1,2 milliard d'euros) au titre des six premiers mois de l'année, sur un chiffre d'affaires en baisse de 10% à 8,33 milliards de livres.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters s'attendaient en moyenne à un EBITA de 920 millions de livres.

BAE a toutefois dit qu'il espérait une croissance de son résultat par action sur l'ensemble de l'exercice en cours, en précisant toutefois que cela dépendrait de l'évolution d'un contrat avec l'Arabie saoudite.

"Une croissance modeste du résultat récurrent par action est anticipée, dans l'hypothèse d'une issue favorable en 2012 des négociations de prix sur (le contrat) Salam", prévient le groupe dans un communiqué.

BAE a signé en 2007 une commande de 72 avions de chasse Typhoon, dont 24 ont déjà été livrés à l'armée de l'air saoudienne. Le contrat, connu sous le nom de contrat Salam, représente 4,5 milliards de livres de facturations.

La conclusion des discussions entre BAE et les autorités saoudiennes concernant une révision du prix est attendue dans les prochains mois.

BAE a par ailleurs relevé son dividende intérimaire de 4% pour le porter à 7,8 pence par action. (Rhys Jones, Marc Joanny pour le service français, édité par Natalie Huet)