July 26, 2012 / 5:09 PM / 5 years ago

LEAD 1-Vallourec-Les marchés hors pétrole et gaz vont rester faibles

4 MINUTES DE LECTURE

* Vallourec renonce à son objectif de vente

* Pétrole et gaz toujours porteurs

* Les autres marchés restent difficiles en Europe mais aussi au Brésil

* Objectif de marge confirmé

* Résultats en baisse au T2 avec les coûts des nouvelles usines (Actualisé avec conférence téléphonique)

par Benjamin Mallet

PARIS, 26 juillet (Reuters) - Vallourec a annoncé jeudi qu'il renonçait à son objectif de ventes pour 2012 en raison d'une demande qui devrait rester faible sur ses marchés hors pétrole et gaz au second semestre, notamment en Europe et au Brésil.

Le producteur de tubes sans soudure en acier, qui visait auparavant une croissance de 5% environ, avait déjà dû revoir à la baisse son objectif en mai après un premier trimestre difficile sur ces mêmes marchés - énergie électrique, pétrochimie, mécanique et automobile notamment.

Sur fond de résultats en recul au deuxième trimestre, également liés aux coûts de démarrage de ses nouvelles usines, il a cependant confirmé son objectif de marge brute d'exploitation proche de 15% en 2012, grâce à des marchés pétrole et gaz toujours porteurs, à l'accélération de ses réductions de coûts et au renforcement du dollar.

"Pour les activités hors pétrole et gaz (...), la demande reste faible et, là où nous avions anticipé une reprise progressive (...), on est plutôt face à une hypothèse de plus en plus improbable d'amélioration", a déclaré le président du directoire Philippe Crouzet, lors d'une conférence téléphonique.

Les usines européennes ne tournent qu'à 80% de leurs capacités, a-t-il précisé, soulignant également le ralentissement de la demande chinoise qui pénalise l'activité des clients de Vallourec, en particulier en Allemagne.

MOINS D'HEURES TRAVAILLÉES EN EUROPE

Les réductions de coûts devraient dépasser 100 millions d'euros cette année contre 80 millions en 2011, a de son côté indiqué le directeur financier Olivier Mallet.

Tout en excluant des fermetures d'usines en Europe, Philippe Crouzet a précisé que le groupe diminuait actuellement le nombre d'heures travaillées dans ses sites allemands et français, notamment en réduisant le recours à la main-d'oeuvre temporaire et aux CDD, une mesure qui concerne "quelques centaines" de personnes au niveau européen.

Vallourec a enregistré au deuxième trimestre un résultat net part du groupe de 57 millions d'euros (-50%), un résultat brut d'exploitation (RBE) de 191 millions (-25%) et un chiffre d'affaires de 1.328 millions (+3%).

Sa marge RBE/chiffre d'affaires s'est ainsi établie à 14,4% contre 19,7% au deuxième trimestre 2011 et 12,7% au premier trimestre 2012, le groupe tablant toujours sur une "progression régulière" de cet indicateur.

Selon un consensus réalisé par Vallourec, douze analystes attendaient en moyenne un résultat net part du groupe de 55 millions d'euros, un résultat brut d'exploitation de 186 millions et un chiffre d'affaires de 1.313 millions, soit une marge de 14,2%.

L'action Vallourec a terminé jeudi sur un cours de 35,62 euros, accusant un repli de 29% depuis le début de l'année après un recul de 36% en 2011, pour une capitalisation de 4,33 milliards.

* Le communiqué de la société :

link.reuters.com/fem69s (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below