26 juillet 2012 / 16:09 / il y a 5 ans

LEAD 1-Dow Chemical-L'Europe a encore pesé sur le résultat au T2

* BPA de 55 cents contre 64 attendus

* C.A. en baisse de 10% à $14,51 mds

* Ventes en baisse partout sauf dans l'agriculture

* L'action perd 3,7% à Wall Street (Actualisé avec interview du DG, controverse sur les JO, cours)

par Ernest Scheyder

26 juillet (Reuters) - Dow Chemical, premier groupe chimique américain en termes de chiffre d'affaires, a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel plus faible que prévu en raison de la chute de la demande de chlore, de plastiques et de pièces électroniques.

Le titre perdait 3,63% à 29,17 dollars vers 16h00 GMT à Wall Street.

La demande a fortement baissé en avril et la reprise en mai et juin n'a été que modeste, tandis que des opérations de maintenance sur deux usines clés du groupe ont pesé sur ses résultats, a expliqué le directeur général dans une interview.

"Une société comme la nôtre n'est pas pour rien un baromètre de l'activité", a dit Andrew Liveris à Reuters. "Les données macroéconomiques sont mauvaises. On ne s'attend vraiment pas à une amélioration notable sur les douze prochains mois."

Les résultats ont été particulièrement faibles en Europe, comme cela a été le cas récemment pour Dow et ses concurrents.

"Les problèmes de la zone euro continuent d'avoir un effet domino, économiquement parlant, à travers le monde", a souligné Andrew Liveris, relevant que les exportations chinoises elles-mêmes sont en recul.

"Je me suis rendu trois fois en Chine ce trimestre et j'ai pu voir qu'ils étaient très inquiets pour leurs exportations vers l'Europe et qu'ils commençaient à fermer des usines."

Le bénéfice net du deuxième trimestre de Dow est ressorti en baisse de 34%, à 649 millions de dollars (528 millions d'euros), soit 55 cents par action, contre 982 millions de dollars (84 cents par action) un an auparavant.

Les analystes attendaient un bénéfice par action de 64 cents, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a chuté de 10% à 14,51 milliards, alors que les analystes anticipaient 15,69 milliards de dollars.

Les ventes ont baissé dans tous les secteurs d'activité à l'exception de l'agriculture, où la demande de pesticides et autres produits agrochimiques a bondi pendant la saison des semis aux Etats-Unis.

CONTROVERSE

Ces résultats ont été publiés à la veille de l'ouverture des Jeux olympiques de Londres, dont Dow est l'un des sponsors, ce qui lui vaut de se retrouver au coeur d'une controverse en raison du rachat en 2001 de Union Carbide, responsable de la catastrophe de Bhopal, en Inde, en 1984.

L'Inde et plusieurs organisations de défense des droits de l'homme et de l'environnement, comme Amnesty International et Greenpeace, ont demandé à Dow de contribuer davantage au fonds de 470 millions de dollars mis en place par Union Carbide pour dédommager les familles des quelque 25.000 victimes de cette fuite dans une usine de pesticides.

Certains responsables politiques britanniques ont été jusqu'à demander à ce que le sponsoring de Dow soit annulé, estimant que celui-ci nuisait à l'image de l'Olympisme.

"Quand votre nom est associé à un événement comme les Jeux olympiques, vous ne pouvez pas faire plaisir à 100% des gens 100% du temps", a réagi Andrew Liveris.

Il s'est dit convaincu que cette controverse n'empêchera pas la société de bénéficier des retombées de son contrat de dix ans, évaluées à un milliard de dollars en achat de matériel utilisé pour la construction des infrastructures olympiques. (Juliette Rouillon et Tangi Salaün pour le service français, édité par Natalie Huet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below