Alcatel-Montebourg recevra Philippe Camus à la rentrée

jeudi 26 juillet 2012 16h19
 

PARIS, 26 juillet (Reuters) - Arnaud Montebourg recevra à la rentrée Philippe Camus, le président du conseil d'administration d'Alcatel-Lucent, pour lui faire part de ses préoccupations sur la situation du groupe, a-t-on appris jeudi dans l'entourage du ministre du Redressement productif.

L'équipementier, qui a subi une perte d'exploitation au deuxième trimestre, a annoncé ce jeudi la suppression de 5.000 emplois dans le monde dans le cadre d'un nouveau programme de restructuration qui doit lui permettre de réduire ses coûts de 1,25 milliard d'euros. (voir )

"Nous sommes préoccupés par la situation de l'entreprise. Nous sommes conscients des difficultés que peut rencontrer ce secteur", a déclaré une porte-parole du ministre à des journalistes en marge d'une réunion à Bercy.

"Il n'y aura pas d'autres réactions tant que nous ne connaîtrons pas l'impact sur la France", a-t-elle ajouté, sans fournir plus de détails sur la date de la rencontre.

Les suppressions de postes annoncées représentent 6,4% des effectifs mondiaux du groupe franco-américain qui emploie 76.000 personnes dans 130 pays.

Alcatel-Lucent, qui compte 9.500 salariés en France, n'a pas apporté de précision sur les régions ou les métiers susceptibles d'être affectés par les suppressions d'effectifs, expliquant qu'il était tenu d'informer au préalable les organisations du personnel.

Le groupe a seulement indiqué que les équipes de recherche et développement, qui représentent 26.000 personnes, ne seraient pas touchées. (Gilles Guillaume avec Matthieu Protard et Gwénaëlle Barzic, édité par Cyril Altmeyer)