26 juillet 2012 / 08:08 / dans 5 ans

LEAD 1-Santander-Les profits amputés par les dépréciations au S1

* Bénéfice net de E1,7 md au S1, c. 2,9 mds attendus

* Dépréciations d‘actifs immobiliers pour E2,8 mds

MADRID, 26 juillet (Reuters) - Banco Santander, la première banque d‘Espagne, a annoncé jeudi une chute de 51% de son bénéfice net semestriel, conséquence de nouvelles dépréciations d‘actifs immobiliers.

Les analystes financiers s‘attendaient à ce que ces nouvelles charges, rendues nécessaires par le durcissement de la réglementation, soient inscrites dans les comptes du second semestre.

Madrid a demandé aux banques espagnoles de passer dans leurs comptes pour 80 milliards d‘euros de dépréciations liées à l’éclatement de la bulle immobilière dans le pays en 2008.

Le bénéfice net des six premiers mois de l‘année est revenu à 1,7 milliard d‘euros alors que le consensus Reuters le donnait à 2,9 milliards.

Le groupe a passé pour 2,78 milliards d‘euros de provisions nouvelles au premier semestre.

Le bénéfice net hors provisions, lui, atteint 3,0 milliards d‘euros, précise la banque.

Santander a moins souffert que ses concurrentes des difficultés que traverse le pays en raison de sa forte diversification à l‘international, en particulier dans les pays émergents comme le Brésil, le Mexique, ou la Pologne. L‘Amérique latine contribue à hauteur de 50% au bénéfice du groupe.

L‘Espagne a obtenu une aide financière pouvant aller jusqu’à 100 milliards d‘euros de ses partenaires européens pour recapitaliser ses banques mises à mal par la chute des prix de l‘immobilier et la contraction de l’économie.

Santander figure toutefois avec BBVA et CaixaBank parmi les seuls établissements bancaires espagnols n‘ayant pas besoin d‘une injection de capital même dans un scénario de stress, selon les conclusions d‘audits indépendants réalisés à la demande du gouvernement.

Santander a précisé qu‘avec les provisions passées au titre du deuxième trimestre, les exigences des autorités concernant les actifs immobiliers étaient désormais satisfaites à hauteur de 70%.

“Les provisions que nous réalisons nous permettront d‘avoir surmonté cette question des dépréciations d‘actifs immobiliers d‘ici la fin de l‘année”, a déclaré le président de la banque Emilio Botin dans un communiqué.

Santander a précisé que ses dépôts ont augmenté de 15% sur la période et que son produit net bancaire était à un plus haut de 10 trimestres.

Perçu comme plus solide que d‘autres établissements du pays, Santander a plutôt bénéficié de l‘inquiétude des épargnants espagnols concernant la solidité du système bancaire au cours d‘un trimestre marqué par la nationalisation de Bankia, la quatrième banque espagnole. (Sonya Dowsett, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below