Unilever reste en croissance mais s'attend à des difficultés

jeudi 26 juillet 2012 08h48
 

LONDRES, 26 juillet (Reuters) - La solidité des marchés émergents a permis à Unilever d'éviter de lancer un avertissement sur résultats contrairement à deux de ses principaux concurrents, mais il a néanmoins déclaré jeudi s'attendre à une période difficile en raison de la dégradation de la conjoncture économique et de la volatilité des coûts d'approvisionnement.

Le géant des produits de grande consommation, dont le portefeuille de marques inclut aussi bien les soupes Knorr que les savons Dove, est confronté simultanément à la dégradation de l'activité en Europe du sud et à la hausse des prix de certaines matières premières.

Il a néanmoins réaffirmé ses prévisions 2012, alors que Danone et Procter & Gamble avaient expliqué récemment que les leurs étaient fragilisées.

Unilever, qui affiche 46,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, a fait état jeudi d'une croissance de son chiffre d'affaires récurrent de 5,8%, portée par sa présence sur des marchés émergents comme l'Inde ou l'Indonésie.

Ce chiffre dépasse celui de 4,8% attendu selon le consensus établi par le groupe lui-même mais marque un net ralentissement après celui de 8,4% enregistré au premier trimestre. En 2011, la croissance avait atteint 6,5%.

Les marchés émergents, qui génèrent 56% du chiffre d'affaires, ont enregistré une croissance de 11%.

Unilever, numéro trois mondial des produits de grande consommation derrière Nestlé et Procter & Gamble, maintient sa prévision d'une amélioration modeste de sa marge bénéficiaire cette année.

Celle-ci est resté inchangée au premier semestre mais les analystes s'attendent à une hausse au second.

Le bénéfice de base par action des six premiers mois de l'année ressort en hausse de 6% à 0,76 euro. (Marc Angrand pour le service franças, édité par Nicolas Delame pour le service français)