26 juillet 2012 / 06:44 / dans 5 ans

LEAD 1-BASF-Prévisions, confirmées profits portés par le pétrole

* Profits de la division chimie sans doute inférieurs à ceux de 2011

* Profits 2012 portés par la reprise de la production pétrolière en Libye

* “Le moteur de la croissance chinoise a commencé à caler”

* EBIT ajusté au T2 à E2,5 mds contre E2,3 mds attendus

FRANCFORT, 26 juillet (Reuters) - BASF a confirmé jeudi tabler sur une hausse de son résultat opérationnel cette année, expliquant que ses activités pétrolières et gazières lui permettaient de compenser le ralentissement de l‘activité de sa division chimie.

“Nos prévisions sont soutenues notamment par la reprise de notre production de pétrole brut en Libye. Il est improbable que les bénéfices de nos activités chimiques atteignent le niveau de l‘an dernier”, a déclaré le président du directoire, Kurt Bock.

Avant le conflit armé en Libye qui a abouti au renversement du régime de Mouammar Kadhafi, la division pétrolière et gazière de BASF était la deuxième compagnie pétrolière opérant dans le pays derrière l‘italien ENI.

En dépit des difficultés pour redémarrer la production au premier trimestre, BASF a dit être parvenu à extraire du pétrole en Libye sans interruption tout au long du deuxième trimestre.

Le groupe a précisé que son chiffre d‘affaires global devrait augmenter cette année même si les volumes vendus par les activités plastiques et chimie ont reculé au deuxième trimestre.

“Le moteur de la croissance chinoise a commencé à caler, ce qui se traduit par une baisse des ventes de BASF en monnaies locales en Asie”, a souligné Kurt Bock.

L‘Asie a représenté 20% des facturations de BASF en 2011 et constitue sa principale zone d‘expansion.

Le groupe allemand, numéro un mondial de la chimie, a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) ajusté de 2,5 milliards d‘euros, en hausse de 11%, pour un chiffre d‘affaires de 19,5 milliards, en progression de 6%.

Son bénéfice net a atteint 1,229 milliard d‘euros sur la période.

Le consensus Reuters donnait en moyenne un résultat net de 1,33 milliard et un Ebit ajusté de 2,31 milliards pour un chiffre d‘affaires de 18,78 milliards. (Ludwig Burger, Marc Angrand et Marc Joanny pour le service français, édité par Nicolas Delame)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below