26 juillet 2012 / 05:59 / dans 5 ans

LEAD 2-France Tel-Le marché français s'assagit, l'Espagne progresse

* CA global du T2 à E10,92 mds, en repli de 2,1%

* CA de la France en recul de 4,8% au T2

* Perd 155.000 clients mobiles au T2, contre 615.000 au T1

* Gain de parts de marché en Espagne, Ebitda +19,4% au S1

* L‘action en hausse en milieu de journée (Actualisé avec réactions et précisions, comparatifs européens, cours de Bourse)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 26 juillet (Reuters) - France Télécom a fait état jeudi d‘un net ralentissement de ses pertes d‘abonnés dans le mobile en France au deuxième trimestre, ce qui a contribué à limiter le recul de ses revenus dans l‘Hexagone où sévit une guerre des prix.

L‘opérateur, qui a confirmé ses prévisions pour 2012, a enregistré au deuxième trimestre une baisse de son chiffre d‘affaires et de son résultat opérationnel dans un contexte de pressions réglementaires et concurrentielles accrues.

Les turbulences sur le marché français du mobile provoquées par l‘arrivée, en janvier, du quatrième entrant Free Mobile se sont toutefois quelque peu assagies.

L‘opérateur historique n‘a ainsi perdu que 155.000 clients dans le mobile à comparer à 615.000 au premier trimestre, et a même renoué avec la croissance de ses abonnés sous engagement dont le nombre s‘est accru de 86.000 sur la période.

La baisse de 4,8% de son chiffre d‘affaires en France marque une dégradation par rapport au recul de 4,2% enregistré au premier trimestre mais elle reste néanmoins contenue.

France Télécom a par ailleurs bénéficié de la croissance de ses activités en Espagne, qui affichent une progression de 2,5% en dépit d‘un contexte économique difficile grâce à des gains de part de marché dans le fixe comme dans le mobile.

Sur l‘ensemble du premier semestre, l‘Ebitda en Espagne affiche un bond de 19,4%, France Télécom ayant notamment décidé de maintenir les subventions à ses clients pour l‘achat de téléphones portables à la différence de ses deux principaux concurrents Telefonica et Vodafone.

En Bourse à 12h30, l‘action de France Télécom gagnait 2,34% à 10,505 euros alors que l‘indice CAC 40 progressait de 1,03%. Depuis le début de l‘année, le titre perd 13,3% à comparer à un recul de 6,5% de l‘indice des télécoms.

“Ces résultats confortent notre opinion que France Télécom est le mieux positionné sur son marché domestique pour résister au nouvel entrant, qu‘il a une bonne croissance avec ses activités internationales et que sa prévision et son dividende ont l‘air sûrs pour 2012”, estiment les analystes d‘Espirito Santo dans une note.

PRUDENCE SUR LA TRÉSORERIE

L‘ensemble des activités du groupe ont généré un chiffre d‘affaires de 10,92 milliards au deuxième trimestre, soit une baisse de 2,1% tandis que l‘Ebitda retraité s‘est établi à 3,57 milliards d‘euros, en baisse de 6,5%.

Le marché tablait en moyenne pour le deuxième trimestre sur un chiffre d‘affaires de 11,34 milliards d‘euros et un Ebitda de 3,88 milliards, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

France Télécom a confirmé sa prévision d‘un cash flow opérationnel proche de 8 milliards d‘euros pour 2012, précisant que les prévisions pour l‘an prochain seraient communiquées à l‘occasion de sa publication du troisième trimestre.

Dans un contexte difficile pour les opérateurs télécoms en Europe, le groupe continuera à gérer avec prudence sa trésorerie, a précisé lors d‘une conférence téléphonique le directeur financier Gervais Pellissier, ajoutant que le groupe n‘envisageait pas d‘acquisitions de grande envergure.

France Télécom pourrait toutefois se montrer intéressé par l‘opérateur mobile espagnol Yoigo que sa maison mère Teliasonera cherche à vendre, selon plusieurs sources proches du dossier. (voir )

“Si Yoigo était à vendre, évidemment qu‘on regarderait cette opportunité, mais cela ne veut pas dire que nous ferions tout pour l‘acheter”, a déclaré Gervais Pellissier.

L‘espagnol Telefonica a annoncé mercredi qu‘il renonçait à son dividende et à un rachat d‘actions en 2012, étranglé par sa dette et les difficultés économiques du pays.

* Le communiqué de la société :

link.reuters.com/jyj69s (Avec Leila Abboud, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below