Volvo-Baisse des commandes plus forte que prévu au T2

mardi 24 juillet 2012 09h29
 

STOCKHOLM, 24 juillet (Reuters) - Volvo a vu ses commandes chuter plus que prévu au deuxième trimestre en raison d'une demande en berne en Amérique du Nord et en Europe, mais a maintenu sa prévision pour ces deux principaux marchés sur fond d'incertitude économique croissante.

Le deuxième constructeur mondial de poids lourds a vu ses commandes de camions chuter de 19% en rythme annuel sur l'ensemble de ses marchés. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une baisse limitée à 10%.

"Le déclin provient principalement du marché nord-américain, qui avait affiché un niveau de commandes très élevé au deuxième trimestre de l'an dernier, et de la poursuite du ralentissement en Europe du sud", a expliqué le groupe suédois dans un communiqué.

Volvo, qui construit des poids lourds sous sa marque mais aussi sous les noms Eicher Trucks, Mack Trucks, UD Trucks et Renault Trucks, a néanmoins confirmé son objectif d'une légère baisse du marché européen des poids lourds et d'une hausse en Amérique du Nord à environ 250.000 camions.

Le secteur est confronté à des temps difficiles en Europe, où sévit la crise de la dette, mais aussi au Brésil, où la demande pâtit de nouvelles règles en matière d'émissions polluantes. Volvo a d'ailleurs réduit sa prévision pour ce marché, à environ 90.000 unités contre 105.000 précédemment.

Le bénéfice d'exploitation de Volvo a reculé à 7,34 milliards de couronnes (874 millions d'euros) au deuxième trimestre contre 7,65 milliards un an plus tôt. Le consensus Reuters donnait 6,66 milliards.

Le titre perdait 1,65% à 7h29 GMT à la Bourse de Stockholm. (Niklas Pollard et Sven Nordenstam, Natalie Huet pour le service français, édité par Marc Angrand)