France-Décollecte des OPCVM au T2, plombés par la crise en zone euro

lundi 23 juillet 2012 11h43
 

PARIS, 23 juillet (Reuters) - La gestion collective française a subi une décollecte nette de 9,1 milliards d'euros au deuxième trimestre, la résurgence des craintes entourant la zone euro ayant fortement réduit l'attrait pour les actifs risqués, selon les données publiées lundi par EuroPerformance.

Selon l'agence spécialisée dans la mesure de l'analyse de la performance des fonds d'investissements européens, les encours des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) de droits français sont tombés à 751,9 milliards d'euros à fin juin, la décollecte ayant atteint 7,7 milliards d'euros dans les gestions spécialisées dans les actifs risqués.

"Sur le trimestre, seuls les fonds à capital garanti actuellement ouverts à la souscription et les fonds d'obligations de type 'buy & hold' (fonds de portage, NDLR) auront attiré des flux d'investissement significatifs", commente Alexandre Cassan chargé d'études chez EuroPerformance dans un communiqué.

Les fonds assortis d'une garantie totale du capital et actuellement ouverts à la souscription ont rassemblé des flux d'investissement de l'ordre de +580 millions d'euros au cours du trimestre, et les gestions Obligations euro à échéance ont collecté 270 millions d'euros.

Parmi les grandes catégories de fonds, seuls ceux spécialisés dans les titres de trésorerie affichent des souscriptions nettes positives (+3,25 milliards d'euros) au deuxième trimestre.

A l'inverse les gestions actions ont subi pour 6,8 milliards de rachats nets, dont 3,7 milliards d'euros pour les seuls fonds actions Europe.

Graphique sur l'évolution de la collecte nette au T2:

r.reuters.com/quq59s

  Suite...