Les banques suédoises sentent se rapprocher la crise de la dette

mercredi 18 juillet 2012 11h22
 

* Nordea et Swedbank ont battu le consensus au T2

* Les deux groupes s'attendent à un ralentissement

* Leurs actions progressent

par Mia Shanley et Oskar von Bahr

STOCKHOLM, 18 juillet (Reuters) - Les résultats publiés mercredi par Nordea et Swedbank montrent que les banques scandinaves ne sont plus tout à fait à l'abri de la crise de la dette dans la zone euro, qui risque de peser sur leurs activités et sur leurs marges.

Les deux groupes suédois ont réalisé au deuxième trimestre des bénéfices légèrement supérieurs aux attentes des analystes financiers et affichent des capitaux propres en hausse, mais leur discours est désormais teinté de prudence.

"Même si la région nordique se distingue en Europe par sa stabilité, la plupart des pays restent confrontés à un ralentissement de la croissance économique", a déclaré le directeur général de Nordea, Christian Clausen.

"La baisse du niveau d'activité réduit progressivement la consommation et l'investissement, ce qui signifie que la demande de prêts et d'autres services bancaires sur le marché nordique est faible."

Le bénéfice opérationnel de Nordea a progressé de 16% au deuxième trimestre à 1,10 milliard d'euros, alors que le consensus établi par Reuters le donnait à 945 millions.   Suite...