Leclerc conforte ses positions en France face à Carrefour

jeudi 12 juillet 2012 14h13
 

PARIS, 12 juillet (Reuters) - Leclerc, qui a vu son chiffre d'affaires semestriel augmenter de 8,3% (hors essence) en France en données publiées, a poursuivi ses gains de parts de marché face à Carrefour et maintenu ses écarts de prix vis-à-vis de son grand concurrent.

La coopérative de distributeurs indépendants, qui ambitionne de ravir à Carrefour la place de première enseigne de distribution en France d'ici à 2015, a annoncé jeudi avoir réalisé un chiffre d'affaires de 15,2 milliards d'euros en France (hors essence) et de 1,05 milliard à l'international.

Leclerc se refuse cependant à toute indication sur l'évolution de ses ventes à données comparables.

Citant les chiffres de KantarPanel, l'enseigne a indiqué que sa part de marché avait progressé de 0,8 point dans l'Hexagone et se situait à 18,1% au 10 juin 2012.

Dans le même temps, celle de son rival a perdu un point à 21,1%, selon les chiffres du même bureau d'études.

Pour gagner la bataille des parts de marché, Leclerc accepte de sacrifier ses marges, ce qui lui permet d'offrir des prix de 4% à 5% inférieurs à ceux de Carrefour.

Le groupement d'indépendants, qui a fait des prix bas sa marque de fabrique, a souligné que l'écart par rapport à son "concurrent le plus proche" ressortait aujourd'hui à 4,3 points.

"Environ un tiers de la marge nette est affectée aux prix", avait expliqué à Reuters son président, Michel-Edouard Leclerc, lors d'une interview en décembre. (voir )

La progression des ventes de Leclerc en France contraste avec la baisse de celles de Carrefour au premier semestre (-0,7%). La comparaison est encore plus difficile dans l'hypermarché - qui compte pour 93% des ventes de Leclerc - où les ventes de Carrefour ont cédé 4,4% en données publiées.

En perte de vitesse, le numéro deux mondial de la distribution a cependant rassuré, jeudi matin, en limitant le repli de ses ventes et en confirmant la fourchette d'estimations des analystes concernant son résultat opérationnel courant 2012. ( )

(Pascale Denis, édité par Matthias Blamont)