LEAD 4-PSA veut supprimer 8.000 emplois et fermer Aulnay

jeudi 12 juillet 2012 20h38
 

* Aulnay (3.000 emplois) ne produira plus de voitures à partir de 2014

* 3.600 emplois de structure supprimés en France, 1.400 emplois à Rennes

* Perte de E700 millions attendue au 1er semestre

* Le gouvernement se prononcera dans quinze jours

* Une déclaration de guerre à Aulnay, selon la CGT (Actualisé avec déclarations de Philippe Varin §4, cours §16)

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS, 12 juillet (Reuters) - PSA Peugeot Citroën prévoit de supprimer 8.000 emplois supplémentaires sur ses sites français et de fermer en 2014 son usine d'assemblage d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour endiguer ses pertes sur fond de dégradation du marché européen.

Premier grand test social du nouveau gouvernement, qui présentera le 25 juillet un plan pour aider la filière automobile, la restructuration présentée jeudi par le premier constructeur français porte à environ 10.000 les réductions d'effectifs engagées depuis l'automne dernier par PSA dans l'Hexagone, soit environ un emploi sur dix.

"Je sais combien ces mesures sont lourdes pour les personnes concernées mais aussi pour l'ensemble de notre entreprise", a déclaré le président du directoire de PSA, Philippe Varin, au cours d'une conférence de presse. "Nous avons la possibilité de mettre en oeuvre, dans les années qui viennent, les mesures indispensables au retour à l'équilibre financier mais ce délai n'est pas infini, il importe donc d'agir rapidement."   Suite...