Renault réduit la cadence de son usine argentine à cause du Brésil

mercredi 27 juin 2012 10h28
 

PARIS, 27 juin (Reuters) - Renault a commencé à réduire la cadence de son usine argentine pour s'adapter à un fléchissement du marché automobile brésilien, a indiqué mercredi une porte-parole du constructeur.

"Des jours d'arrêt sont prévus à l'usine de Cordoba, dus principalement à une régulation de la production suite à une baisse temporaire des exportations vers le Brésil", a-t-elle dit.

Après deux jours de fermeture et une demi-journée à mi-régime en juin, d'autres journées non travaillées sont prévues d'ici la fin de l'année, a ajouté la porte-parole, sans fournir de précision sur leur nombre.

Un reponsable syndical en Argentine a fait état de son côté de neuf journées de chômage pour environ 1.600 salariés de l'usine.

Le site de Cordoba employait en 2010 plus de 2.000 personnes pour une production de 48.000 véhicules cette année-là, essentiellement des Clio II quatre et cinq portes et des Kangoo. Le marché brésilien, vers lequel l'usine exporte une partie de sa production, est depuis l'an dernier le deuxième marché de Renault derrière la France.

Les ventes de voitures au Brésil ont chuté de 14,2% en avril après un premier trimestre déjà marqué par une légère baisse de la demande. voir )

Renault estime que ce recul, imputable à l'attentisme qui précède au Brésil l'annonce éventuelle de nouvelles mesures de relance, est "ponctuel" et que le marché brésilien va reprendre sa croissance dès ce mois-ci. (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)