La Chine devrait devenir le premier marché de Valeo en 2015-DG

lundi 25 juin 2012 18h42
 

PARIS, 25 juin (Reuters) - La Chine devrait détrôner la France et devenir d'ici trois ans le premier marché de Valeo <VLOF.PA>, déclare le directeur général de l'équipementier automobile dans une interview à paraître mardi dans La Croix.

"Notre deuxième pays d'activité, après la France, est la Chine, où nous employons 10.000 personnes dans 22 usines", a dit Jacques Aschenbroich. "Il n'y en avait que trois il y a dix ans et la Chine devrait devenir pour nous le premier pays en 2015."

Il a réfuté la notion de délocalisation car le système de flux tendu et les impératifs logistiques obligent le groupe "à être local, à produire en Europe pour les usines automobiles situées en Europe et en Chine pour les usines chinoises".

La recherche, en revanche, reste majoritairement domiciliée en France car le crédit impôt recherche la rend compétitive, a poursuivi Jacques Aschenbroich.

"Nous avons reçu des ponts d'or pour localiser ailleurs notre recherche. Mais pour nous, c'est un choix délibéré de rester en France (...) Mais il ne faudrait pas que le crédit impôt recherche soit remis en cause."

Grâce notamment à la demande des constructeurs asiatiques, Valeo a fait état en avril d'une hausse de 13,6% de son chiffre d'affaires et confirmé son objectif d'une marge opérationnelle en valeur du même ordre de grandeur cette année qu'en 2011 (704 millions d'euros).

En 2015, l'Asie devrait peser pour 30% dans les ventes totales du groupe. (voir ) (Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet)