27 avril 2012 / 14:27 / dans 5 ans

LEAD 1-Merck-Profits en hausse au T1 malgré des ventes décevantes

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

27 avril (Reuters) - Merck a publié vendredi des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes, dopés par un contrôle plus rigoureux des coûts mais le chiffre d‘affaires a en revanche déçu les anticipations face à la concurrence des génériques.

Le deuxième groupe pharmaceutique américain a également confirmé prévoir pour 2012 un chiffre d‘affaires 2012 proche du niveau de celui de 2011 à taux de change constants.

Il réaffirme aussi viser un bénéfice par action compris entre 2,04 dollars et 2,30 dollars cette année.

A la Bourse de New-York, le titre Merck progressait de 0,42% à 38,63 dollars en début de séance.

Au premier trimestre, Merck a fait état d‘un bénéfice net de 1,74 milliard de dollars (1,31 milliard d‘euros), soit 0,56 dollar par action, contre un bénéfice de 1,04 milliard (0,34 dollar), un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice net de Merck ressort à 0,99 dollar par action. Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S tablaient en moyenne sur un bénéfice par action hors exceptionnels de 0,98 dollar.

Le chiffre d‘affaires de Merck s‘est élevé à 11,7 milliards de dollars sur les trois premiers mois de l‘année, en hausse d‘un pour cent, contre un consensus de 11,82 milliards.

Les ventes du Singulair, le traitement contre l‘asthme de Merck dont le brevet arrive à expiration sur le marché américain en août, ont progressé de 1% à 1,34 milliard de dollars. Cela marque un ralentissement par rapport à la progression de 8% des ventes enregistrée au trimestre précédent.

Les ventes du Januvia, un médicament pour le diabète, ont bondi de 24% à 919 millions de dollars, tandis que celles du Janumet, qui traite également le diabète, ont progressé de 29% à 392 millions de dollars.

La franchise des médicaments Januvia est devenue le premier moteur de croissance de Merck, et son plus grand espoir de compenser le déclin des ventes du Singulair.

Les ventes du médicament anti-VIH Isentress, en hausse de 15% à 337 millions de dollars, sont ressorties légèrement en deçà des attentes.

Celles du Remicade, un médicament contre l‘arthrite, ont plongé de 31% à 519 millions de dollars, après l‘obtention par Johnson & Johnson, concurrent de Merck, de droits de commercialisation plus étendus.

Merck a obtenu la licence du Remicade en 2009 à l‘occasion du rachat de Schering Plough, qui vendait le médicament depuis plusieurs années dans le cadre d‘un accord avec Johnson & Johnson.

Les résultats de Merck ont aussi été affectés par la chute de 21% des ventes du Cozaar, un médicament contre la tension artérielle qui fait face à la concurrence des génériques.

A l‘inverse, les ventes du Gardasil, un vaccin destiné à prévenir le virus du papillome humain (VPH), ont grimpé de 33% à 284 millions de dollars, grâce à l‘introduction du médicament au Japon et à une augmentation des vaccinations chez les hommes âgés de 9 à 26 ans.

Les produits de santé animale ont aussi contribué favorablement aux résultats de Merck, avec des ventes en hausse de 8% à 821 millions de dollars. Les ventes de produits d‘hygiène corporelle ont progressé de 7% à 554 millions de dollars. (Randsell Pierson, Blandine Hénault pour le service français, édité par Cyril Altmeyer)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below