27 avril 2012 / 08:34 / il y a 5 ans

LEAD 1-Daimler-Hausse inattendue de son bénéfice net au T1

* Ebit du T1 de E2,13 mds (consensus Reuters E1,93 md

* La marge d'Ebit de Mercedes chute de 90 pdb à 8,4%

* L'action perd 1%, sous-performe le secteur auto (Actualisé avec précisions, contexte, déclarations)

FRANCFORT, 27 avril (Reuters) - Daimler a annoncé vendredi une hausse inattendue de son bénéfice opérationnel du premier trimestre, notamment en raison des résultats plus élevés que prévu dégagés par ses activités de services financiers.

Le résultat d'exploitation du groupe automobile allemand a ainsi progressé de 4,6% sur les trois premiers mois de l'année, à 2,13 milliards d'euros, contre 2,031 milliards il y a un an et 1,93 milliard attendu en moyenne par les 15 analystes interrogés par Reuters.

Le constructeur a redit viser un bénéfice d'exploitation de ses opérations poursuivies du même ordre que celui de l'an dernier, soit autour de 9,0 milliards d'euros, un objectif jugé crédible jusqu'à présent par le marché.

"Nous avons démarré l'année avec un premier trimestre solide, malgré des investissements en hausse dans notre croissance à venir et un environnement de marché difficile", a déclaré le président du directoire Dieter Zetsche dans un communiqué.

Les constructeurs automobiles bénéficient d'une demande solide aux Etats-Unis mais se heurtent à une demande atone en Europe, où les mesures d'austérité étranglent de nombreuses économies et sapent la confiance des ménages.

La croissance sur certains marchés asiatiques ralentit légèrement, mais la demande pour les voitures haut de gamme et notamment, chez Daimler, le 4x4 Mercedes-Benz GLK, résistent mieux que les modèles grand public, sensibles aux prix.

Cependant, la marge de Mercedes a reculé de quelque 90 points de base, à 8,4%. A titre de comparaison, Volkswagen a annoncé que la marge de sa marque haut de gamme Audi s'était renforcée de 80 points de base à 11,4% sur la même période.

Daimler a imputé cette moins bonne performance à une augmentation saisonnière de ses stocks de véhicules non vendus, qui a réduit de deux milliards d'euros sa trésorerie disponible pour ses opérations industrielles. Celle-ci s'élevait fin mars à 10,1 milliards d'euros.

Vers 08h20 GMT, l'action Daimler reculait de 1,13% à 42,18 euros à la Bourse de Francfort alors que l'indice sectoriel européen de l'automobile gagnait 0,3%.

On apprenait la semaine dernière de sources proches du dossier que le principal actionnaire de Daimler, l'émirat d'Abou Dhabi, envisageait de céder progressivement sa participation de 9%.

Sans faire nécessairement de Daimler une cible de rachat, ceci pourrait toutefois accentuer la pression sur Dieter Zetsche, qui s'est opposé à plusieurs reprises aux appels des investisseurs à vendre l'activité poids lourds du groupe pour se concentrer sur sa marque de luxe Mercedes-Benz. (voir ) (Christiaan Hetzner, Natalie Huet et Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below