Bristol-Myers fait mieux que prévu au T1 malgré la perte de brevets

jeudi 26 avril 2012 15h54
 

26 avril (Reuters) - Bristol-Myers Squibb a délivré jeudi de solides résultats trimestriels malgré l'arrivée à expiration de brevets qui a fait plonger les ventes de son médicament pour la tension artérielle Avapro.

Les ventes du groupe pharmaceutique américain sont d'autant plus sous pression que le mois prochain, Bristol-Myers va perdre ses droits d'exclusivité pour la commercialisation aux Etats-Unis de son médicament Plavix, qui génère pas moins de sept milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel.

Mais contrairement à d'autres groupes pharmaceutiques dont les résultats vont être mis à mal dans les prochaines années par la concurrence des médicaments génériques, Bristol-Myers continue de développer plusieurs médicaments qui pourraient limiter l'impact de la perte de ses brevets.

Parmi ces nouveaux produits, Bristol-Myers travaille sur un médicament pour le mélanome nommé Yervoy , un traitement contre le diabète Onglyza et sur Eliquis, un médicament expérimental visant à prévenir les caillots de sang.

Ce dernier pourrait être approuvé d'ici la fin juin et permettre de rapporter plus de quatre milliards de dollars de ventes annuelles à Bristol-Myers et à son partenaire Pfizer .

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires de Bristol-Myers a progressé de 5% à 5,25 milliards de dollars (3,97 milliards d'euros), dépassant les attentes des analystes, et ce alors que les ventes de l'Avapro ont chuté de 29% à 207 millions de dollars.

Le bénéfice net est ressorti en hausse de 10% à 1,1 milliard de dollars, ou 0,64 dollar par action.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S attendaient un bénéfice net par action de 0,63 dollar.

Les ventes du Plavix, commercialisé avec Sanofi-Aventis , ont baissé de 4% à 1,69 milliard de dollars sur les trois premiers mois de l'année tandis que celles du Sprycel, un médicament contre la leucémie, ont bondi de 34% à 231 millions de dollars. Les ventes de Yervoy ont atteint 154 millions de dollars, conre 144 millions un an plus tôt.

A la Bourse de New-York, l'action Bristol-Myers Squibb reculait dans les tout premiers échanges de 0,35% à 34,17 dollars alors que le S&P 500 était quasiment inchangé. (Ransdell Pierson, Blandine Hénault pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)