26 avril 2012 / 07:14 / dans 5 ans

LEAD 2-Barclays-Bénéfice du T1 dopé par la banque d'investissement

* Bénéfice imposable ajusté £2,45 mds (consensus 2 mds

* Bénéfice de BarCap £3,46 mds (consensus 3,36 mds

* Rendement des fonds propres ajusté 12,2%

* L‘action gagne autour de 1% (Actualisé avec précisions, cours)

par Matt Scuffham

LONDRES, 26 avril (Reuters) - Barclays a enregistré au premier trimestre une hausse de 22% de son bénéfice, dépassant ainsi le consensus, grâce à la forte croissance du revenu de sa banque d‘investissement et à une diminution des créances douteuses et irrécouvrables.

Ces éléments ont compensé des dépenses exceptionnelles liées aux produits d‘assurance.

Le bénéfice imposable ajusté atteint 2,45 milliards de livres (2,99 milliards d‘euros) contre deux milliards un an auparavant et un consensus de deux milliards livré par la banque elle-même.

“Les résultats de Barclays au premier trimestre constituent un début d‘année encourageant et montrent les progrès permanents de nos priorités d‘exécution”, explique le directeur général Bob Diamond dans un communiqué.

Vers 08h15 GMT, l‘action gagnait 1,3%, alors qu‘au contraire l‘indice sectoriel européen reculait de 0,7%.

La banque a enregistré une perte avant impôt de 475 millions de livres, suivant les règles statutaires (statutory), contre un bénéfice de 1,655 milliard un an auparavant, en tenant compte d‘une charge comptable de 2,6 milliards de livres sur la valeur de sa propre dette et d‘une autre charge de 300 millions liée à un problème de commercialisation de produits de protection contre les impayés.

Les pertes sur créances douteuses et irrécouvrables ont diminué à 778 millions de livres au premier trimestre, soit un recul de 16% par rapport à un an plus tôt.

BARCAP FAIT MIEUX QUE PRÉVU

La banque d‘investissement Barclays Capital a vu son bénéfice grimper à 3,46 milliards de livres, au-dessus d‘un consensus le donnant à 3,36 milliards. Il est en hausse de 91% par rapport au quatrième trimestre 2011.

BarCap, comme d‘autres banques d‘investissement, a connu une fin d‘année 2011 difficile, avec notamment une chute du résultat du trading obligataire imputable à la crise de la dette de la zone euro. Ce trimestre fut pour BarCap le plus mauvais depuis trois ans.

Cette même année 2011, les banques ont également dû faire face à une réglementation devenue plus stricte.

Les banques d‘investissement ont cependant réalisé de meilleures performances au premier trimestre 2012, la crise de la dette de la zone euro montrant des signes d‘apaisement. Le premier trimestre est habituellement le meilleur pour les banques d‘investissement et peuvent donner la tonalité générale de l‘année.

Toutefois, Credit Suisse a dit mercredi que les conditions s’étaient détériorées en avril, comme l‘ont également remarqué les américaines Goldman Sachs et JPMorgan Chase .

Le ratio dur Tier 1 de Barclays s‘est élevé à 10,9% au premier trimestre contre 11% fin 2011.

Le rendement ajusté des fonds propres a progressé à 12,2% au premier trimestre contre 10,2% au trimestre comparable de 2011. La banque avait dit en février qu‘elle raterait son objectif d‘un rendement des fonds propres de 13% en 2013. (Matt Scuffham, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Natalie Huet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below