LEAD 1 Roche répond aux attentes au T1, ne lâche rien sur Illumina

jeudi 12 avril 2012 08h22
 

ZURICH, 12 avril (Reuters) - Roche a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année après avoir dévoilé jeudi des chiffres d'affaires dans l'ensemble conformes aux attentes des analystes au premier trimestre.

Le géant bâlois anticipe une croissance dans la partie basse à moyenne d'une fourchette à un chiffre pour les ventes globales du groupe et celles de sa division Pharma, alors qu'il prévoit pour sa division Diagnostics une croissance supérieure au marché.

Il vise également une croissance dans la partie haute d'une fourchette à un chiffre pour le bénéfice par action rapporté aux activités de base et confirme qu'il poursuivra une politique du dividende attrayante.

Roche a annoncé un chiffre d'affaires quasi-stable à 11,03 milliards de francs suisses pour son premier trimestre. Sa division Pharma a enregistré des ventes de 8,62 milliards et la division Diagnostics de 2,4 milliards.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires global de 11,04 milliards et de 8,57 milliards pour la division Pharma alors que les ventes de la division Diagnostics étaient attendues à 2,47 milliards.

Roche, qui a envoyé la veille une nouvelle lettre aux actionnaires d'Illumina dans sa lutte pour en prendre le contrôle, a ajouté dans un communiqué séparé qu'il jugeait son prix de 51 dollars par action "complet, équitable et extrêmement attirant", attaquant également la direction du groupe américain. (voir )

"Nous pensons que leurs perspectives de croissance à long terme sont irréalistes et ignorent les risques inhérents et considérables du marché et de la technologie", a déclaré le directeur général de Roche Severin Schwan.

La semaine précédente, Roche, qui s'était dit prêt à relever son offre, s'est vu une nouvelle fois débouter par le conseil d'administration du spécialiste américain du séquençage de gènes .

Le groupe de San Diego doit tenir son assemblée générale ordinaire le 18 avril. (Pascal Schmuck, édité par Wilfrid Exbrayat)