March 20, 2012 / 8:33 PM / 5 years ago

LEAD 1-Generali-Les dépréciations ont réduit de moitié le bénéfice 2011

3 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice net annuel 856 mlns d'euros (-49,7%

* Dividende 0,20 euro/action c. 0,45 euro

* Ratio de solvabilité de 117% fin 2011, 132% au 1er mars

* Anticipe un bonne croissance du bénéfice cette année

MILAN, 20 mars (Reuters) - Generali a annoncé mardi soir un bénéfice réduit de moitié en 2011, en raison notamment de dépréciations d'un milliard d'euros sur des valeurs mobilières grecques.

L'administrateur délégué du troisième assureur européen Giovanni Perissinotto a dit toutefois anticiper un net rebond cette année.

Ces dépréciations ont forcé Generali à réduire son dividende à 0,20 euro par action contre 0,45 euro l'année précédente.

L'assureur a dit avoir déprécié 76% de la totalité de son portefeuille grec, ce qui est conforme à ses concurrents européens.

La ratio solvabilité I, mesure de la solidité du capital, était stable à 117% à la fin décembre en dépit d'une accentuation de la crise de la dette européenne au dernier trimestre 2011.

Le ratio était de 118% fin septembre. Il était remonté à 132% au 1er mars 2012 en raison surtout de conditions de marché améliorées et d'un resserrement des spreads sur les obligations souveraines italiennes.

L'action Generali a clos en baisse de 2,08% à 13,17 euros, avant la publication des résultats qui ont révélé un bénéfice net annuel de 856 millions d'euros contre 1,702 milliard un an auparavant.

L'action a gagné 15% depuis le début de l'année.

Le bénéfice d'exploitation a été de 3,9 milliards d'euros, stable par rapport à 2010.

Le résultat IARD a augmenté de 38% à 1,56 milliard d'euros, dans le milieu de la fourchette objectif, tandis que l'assurance-vie a dégagé un bénéfice d'exploitation en baisse de 16% à 2,54 milliards d'euros, en dehors de la fourchette objectif qui variait de 2,7 à 3,2 milliards d'euros.

La plupart des grands assureurs européens ont répondu au moins aux attentes des analystes en matière de dividende, en dépit des pressions sur leurs résultats tenant aux dépréciations de dette souveraine, d'indemnisations pour catastrophe naturelle presque record et de rendements d'investissement défaillants.

C'est pour eux un moyen de montrer leur confiance en l'avenir , tout en préservant des rendements de redistribution élevés, un attrait précieux pour leurs actions qui avaient fortement baissé l'an passé. (Lisa Jucca, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below