20 mars 2012 / 14:27 / il y a 5 ans

MBDA-Des prises de commandes supérieures à E3 mds attendues en 2012

* Le constructeur de missiles mise notamment sur l'Asie

* Compte aussi sur un succès du Rafale à l'export

* CA de E3 milliards en 2011, en hausse de 5%

* Prises de commandes à E2,6 mds, carnet de E10,5 mds à fin 2011

par Cyril Altmeyer

PARIS, 20 mars (Reuters) - Le constructeur européen de missiles MBDA prévoit des prises de commandes largement au-dessus de trois milliards d'euros en 2012, notamment à la faveur du contrat de modernisation des Mirage 2000 de l'Inde signé en tout début d'année.

MBDA, dont EADS et le britannique BAE Systems détiennent chacun 37,5% du capital et l'italien Finmeccanica le solde, a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de trois milliards d'euros, en hausse de 5%, avec des prises de commandes de 2,6 milliards et un carnet de 10,5 milliards au 31 décembre.

"En Europe, de fortes pressions sur l'ensemble des budgets, et donc particulièrement sur les budgets de défense (...) ne pourront sans doute que s'accentuer dans les prochains mois", a déclaré son PDG Antoine Bouvier lors d'une conférence de presse, faisant référence à la France après l'échéance présidentielle de mai, mais aussi à la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Italie.

Il compte sur les besoins accrus hors d'Europe, notamment en Asie, même si la concurrence est de plus de plus vive, en particulier de la part des groupes américains comme Raytheon et Lockheed Martin.

MBDA revendique 20% à 25% d'un marché mondial des missiles estimé à quelque 12 milliards d'euros en 2011, et dont les Etats-Unis représentent la moitié.

L'ESPOIR DU RAFALE

Le groupe, qui a réalisé 30% de son chiffre d'affaires et de ses prises de commandes à l'export en 2011, compte atteindre le seuil de 50%, d'abord en termes de prises de commandes en 2015, puis en termes de chiffre d'affaires en 2020.

Ses missiles arment notamment le Rafale de Dassault Aviation, le Typhoon du consortium européen Eurofighter et le Gripen du suédois Saab.

L'Inde a finalisé début janvier le contrat de l'armement en missiles de Mirage 2000, évalué à environ 900 millions d'euros.

Thales et Dassault Aviation avaient signé en juillet 2011 le contrat attendu de longue date de modernisation des 51 avions de combat Mirage 2000 de l'armée indienne acquis dans les années 1980 et 1990, pour un total estimé à près de 1,5 milliard d'euros. (voir )

Comme le reste du secteur français de la défense, MBDA espère des succès à l'export de l'avion de combat français cette année.

L'Inde a annoncé fin janvier l'ouverture de négociations exclusives en vue de l'achat de 126 avions de combat Rafale, un contrat évalué à quelque 11 milliards d'euros, tandis que la perspective d'une commande de 60 unités de la part des Emirats arabes unis a récemment refait surface, avec par ricochet un éventuel intérêt du Qatar et du Koweït voisins. La Suisse pourrait aussi s'intéresser à nouveau au Rafale.

MBDA négocie également avec l'Inde le codéveloppement et la coproduction sur place d'un missile de défense antiaérienne, ainsi que la mise en place de coentreprises industrielles.

Comme il l'avait indiqué à Reuters en décembre, Antoine Bouvier a réaffirmé qu'il était déterminé à discuter avec Sagem (Safran ) et Thales concernant leurs activités de missiles. Les discussions avaient été freinées l'an passé par les longues négociations entre Safran et Thales sur un éventuel échange d'actifs dans la défense, qui ont débouché sur un accord a minima juste avant Noël. (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below