20 mars 2012 / 11:09 / il y a 5 ans

LEAD 1-Le marché automobile attendu en ralentissement en Russie

* Ventes en volumes attendues à 2,8 millions en 2012, soit +6%

* En ralentissement par rapport à la croissance de 23% de janvier-février

* La fin de la prime à la casse est un des facteurs d'explication

MOSCOU, 20 mars (Reuters) - Les ventes automobiles devraient augmenter de 6% en Russie cette année pour atteindre 2,8 millions d'unités, a déclaré mardi le vice-ministre de l'Industrie et ministre du Commerce Alexeï Rakhmanov, ce qui dénote un fort ralentissement en vue par rapport à la hausse de 23% constatée en janvier-février.

Les constructeurs automobiles occidentaux considèrent la Russie comme l'une des zones de croissance les plus importantes pour le secteur alors que les autres marchés plus matures sont confrontés à un ralentissement des ventes et à des surcapacités.

"Nous pensons voir en 2012 une croissance de 6% comparé à 2011. Vous allez me traiter de pessimiste, mais comme dit le dicton, un pessimiste est un optimiste bien informé", a déclaré Alexeï Rakhmanov lors d'un forum annuel du secteur automobile.

Il a souligné que la fin des primes à la casse était l'une des raisons de cette décélération attendue, notamment parce que ces mesures incitatives bénéficiaient aux marques locales bon marché comme Lada (groupe AvtoVAZ ).

La prime de 50.000 roubles (1.300 euros) a été supprimée l'en dernier après avoir contribué à la vente de 600.000 véhicules neufs.

L'AEB (Association of European Businesses), qui publie des chiffres indépendants pour la Russie, prévoit entre 2,6 et 3 millions d'immatriculations de voitures neuves dans le pays cette année.

Si le haut de cette fourchette était atteint, cela permettrait au marché de dépasser son niveau d'avant la crise de 2008, quand la Russie était censée doubler l'Allemagne en tant que premier marché automobile européen.

Mais les ventes ont été réduites de moitié en RUssie l'année suivante avec le ralentissement économique et l'assèchement de l'accès au crédit. AvtoVAZ, détenu à 25% par Renault, a dû être sauvé par l'Etat.

Alexeï Rakhmanov estime que la Russie peut encore briguer la place de premier marché automobile européen, mais pas cette année.

"Sommes-nous satisfaits que la Russie reste le marché numéro deux ? Pouvons-nous être numéro un ? Sans doute pas cette année", a-t-il dit. (John Bowker, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below