ING ne versera pas de dividende avant d'avoir remboursé l'Etat

vendredi 13 janvier 2012 08h11
 

AMSTERDAM, 13 janvier (Reuters) - ING a annoncé vendredi qu'il ne verserait pas de dividende tant qu'il n'aurait pas fini de rembourser les aides reçues de l'Etat néerlandais au cours de la crise financière de de 2007-2009 et qu'il ne se serait pas conformé aux normes de Bâle III en matière de capital et de liquidité.

Dans un communiqué, le groupe de services financiers précise tabler sur des économies de coûts de 300 millions d'euros d'ici 2015, grâce à des "initiatives en matière d'achats", tout en déclarant que d'autres mesures structurelles seraient nécessaires pour atteindre son objectif à long terme d'un ratio coût-revenus de 50%.

ING doit toujours restituer 4,5 milliards d'euros à l'Etat néerlandais après avoir reçu une aide publique de 10 milliards en 2008. ING a dit par le passé qu'il comptait rembourser le solde d'ici mai 2012 à la faveur de cessions d'actifs.

Dans le cadre de ce programme de cessions, le groupe s'est notamment engagé à se séparer d'ici fin 2013 de son portefeuille d'assurances, d'un montant de 19 milliards d'euros.

Jeudi, le titre ING avait gagné 3,72% à 6,197 euros après que le groupe a annoncé avoir renoncé à son projet d'introduire en Bourse une entité regroupant ses activités d'assurance et de gestion d'actifs en Europe et en Asie, pour vendre séparément ses activités asiatiques, ce qui, selon les analystes, lui rapporterait plus. (voir ) (Gilbert Kreijger, Benoit Van Overstraeten pour le service français)