Imerys vise une croissance supérieure à celle du PIB sur 2012-16

jeudi 12 janvier 2012 09h03
 

PARIS, 12 janvier (Reuters) - Imerys a annoncé jeudi qu'il entendait enregistrer au cours des cinq prochaines années une croissance organique supérieure à celle du produit intérieur brut mondial, en donnant la priorité à son développement dans les pays émergents.

Lors de la présentation de son plan stratégique "Ambition 2012-2016" aux investisseurs, le spécialiste des minéraux industriels et matériaux de construction a également indiqué qu'un budget de 60 millions d'euros serait consacré à la Recherche & Développement en 2012.

A l'horizon 2016, le groupe prévoit ainsi de réaliser un chiffre d'affaires additionnel de près de 700 millions d'euros en produits nouveaux.

Imerys, qui produit du kaolin pour le papier couché comme des carbonates pour les couches-culottes en passant par les tuiles, entend également poursuivre son développement dans les pays émergents où il réalise près de 27% de son chiffre d'affaires.

"L'Inde, la Chine et le Brésil, qui génèrent à eux trois plus de 400 millions d'euros d'activité, sont des pays appelés à jouer un rôle moteur dans cette stratégie qui conjuguera croissance interne, acquisitions et partenariats", souligne le groupe.

Il prévoit de procéder à des acquisitions ciblées dans le domaine des produits de spécialité à base de minéraux, qui devront répondre à son critère de retour sur investissement : un taux de rentabilité interne supérieur à 15% pour ses projets de développement internes et externes.

Imerys a également annoncé que son chiffre d'affaires avait dépassé 3.650 millions d'euros en 2011, en croissance de près de 10% par rapport à l'exercice 2010.

Le groupe, qui publiera ses résultats annuels définitifs le 15 février prochain, confirme son objectif d'une croissance du résultat courant net supérieure à 20% en 2011.

"Au 4ème trimestre 2011, l'effet prix-mix reste solide et le niveau d'activité est - à l'exception des pigments pour papier et packaging - supérieur à celui du 4ème trimestre 2010", précise-t-il.

Le titre Imerys, dont la capitalisation boursière dépasse 2,8 milliards d'euros, a repris 6% depuis le début de l'année après avoir cédé 29% en 2011. Il gagnait 0,36% à 37,9750 euros dans les premiers échanges jeudi. (Jean-Michel Bélot, édité par Marc Angrand)