5 janvier 2012 / 16:54 / il y a 6 ans

SALON-Le ralentissement des ventes auto en Inde jugé temporaire

* Les constructeurs pensent que le marché repartira à la première détente sur les taux

* Le ralentissement actuel “phénomène de court terme et temporaire”-Maruti

* Toyota compte toujours augmenter d‘un tiers ses ventes en Inde en 2012

NEW DELHI, 5 janvier (Reuters) - Le ralentissement des ventes automobiles qui se profile en Inde cette année ne sera que provisoire, estiment plusieurs constructeurs, et la demande sur ce marché à très fort potentiel devrait rebondir au premier signe de détente monétaire.

Plusieurs groupes automobiles ont toutefois déclaré jeudi, à l‘ouverture du salon de l‘automobile de New Delhi, premier rendez-vous de l‘année pour la filière, que l‘Inde ne retrouverait pas immédiatement les taux de croissance à deux chiffres qu‘elle affichait jusqu’à présent.

“Le ralentissement sur le marché aujourd‘hui est un phénomène de court terme et temporaire”, a dit Shinzo Nakanishi, directeur général de Maruti Suzuki, principal constructeur automobile du pays.

Le concurrent coréen Hyundai estime de son côté que la croissance devrait repartir au second semestre.

“A l‘heure actuelle, tout le monde attend que les taux d‘intérêt s‘apaisent, donc les décisions sont en suspens”, a souligné Arvind Saxena, directeur des ventes de la division indienne du groupe.

“Au cours des six prochains mois, l’économie devrait, espérons-le, enregistrer une performance légèrement meilleure qu‘actuellement, ce qui améliorera aussi l‘humeur sur le marché.”

Les ventes de voitures en Inde ont grimpé de 30% sur l‘exercice clos en mars dernier mais devrait stagner sur l‘exercice en cours, selon l‘estimation d‘une fédération du secteur, conséquence de la flambée des taux d‘intérêt et de la hausse des coûts des matériaux.

La banque centrale indienne a relevé fin octobre ses taux pour la treizième fois depuis le début 2010, tout en précisant que son cycle de resserrement monétaire pourrait toucher à sa fin..

Toyota prévoit malgré tout de commercialiser 180.000 véhicules en Inde en 2012, soit un tiers de plus que l‘année passée, a noté au salon de Delhi Sandeep Singh, directeur général adjoint de la co-entreprise entre le constructeur japonais et l‘indien Kirloskar.

Cette dernière a lancé en décembre 2010 la berline Etios, un modèle conçu spécifiquement pour le marché indien, puis en juin Liva, sa version cinq portes.

Après avoir tenté l‘aventure via des partenariats locaux, Renault est quant à lui reparti à l‘assaut du marché indien en s‘appuyant cette fois sur l‘alliance avec son partenaire Nissan .

Le groupe au losange lance cette année la Pulse, basée sur la Nissan Micra, puis le Duster de Dacia, et compte développer en Inde un modèle moins cher que la Pulse destiné aux marchés émergents. La capacité de l‘usine de l‘alliance à Chennai devrait être doublée pour atteindre 400.000 véhicules d‘ici la fin de l‘année.

Absent du marché depuis une tentative avortée dans les années 1990, PSA Peugeot Citroën s‘est lui aussi relancé dans le pays avec un investissement de 650 millions d‘euros dans une nouvelle usine. Celle-ci assemblera dans un premier temps sa grande berline 508 à partir de 2014, puis un modèle de taille moyenne conçu sur mesure pour le marché local. (Henry Foy et Devidutta Tripathy, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below