LEAD 3-Petroplus fera tout pour éviter un dépôt de bilan-PDG

jeudi 5 janvier 2012 18h31
 

* Petroplus poursuit les discussions avec ses banques-PDG

* Le raffineur discute avec un producteur de pétrole-PDG

* François Hollande s'est rendu à Petit-Couronne (Actualisé avec déclarations du PDG de Total §8-9)

PARIS, 5 janvier - Le PDG du groupe suisse de raffinage Petroplus reçu à Matignon jeudi par le Premier ministre François Fillon, a dit espérer un accord dès que possible avec ses banques et assuré qu'il "ferait tout pour éviter un dépôt de bilan", qui menacerait des centaines d'emplois en France.

Jean-Paul Vettier, a précisé à l'issue de cette réunion que la société était en "discussions avec un producteur de pétrole pour un approvisionnement en brut et des facilités de crédit", sans préciser le nom du groupe pétrolier concerné.

Dans un communiqué publié peu après, Petroplus a annoncé qu'il rencontrerait ses banques dans les prochains jours "dans le but d'assurer les accords de financement et de de liquidités nécessaires" pour lui permettre d'honorer ses obligations.

Le raffineur indépendant basé en Suisse, qui a perdu 415 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de son exercice 2011, ne peut plus acheter de brut pour alimenter depuis que ses banques ont bloqué le mois dernier des lignes de crédit d'un montant de près d'un milliard de dollars.

Il a annoncé ces derniers jours la mise à l'arrêt de trois de ses cinq raffineries : en France, à Petit-Couronne (Seine-Maritime), à Anvers en Belgique et à Cressier en Suisse.

Le site de Petit-Couronne est en phase de mise à l'arrêt, la fermeture de celui d'Anvers débutera dans les prochains jours tandis que celui de Cressier ne devrait épuiser ses stocks de brut que durant la seconde quinzaine de janvier, précise le communiqué publié jeudi.   Suite...