3 janvier 2012 / 18:49 / il y a 6 ans

LEAD 1-Inde-Bajaj attend une décision imminente de Renault sur le low cost

* Renault et Nissan décideront avant fin 2012

* Le projet avait été annoncé en 2008 (Actualisé avec déclaration de Renault-Nissan)

NEW DELHI/PARIS, 3 janvier (Reuters) - Le constructeur automobile indien Bajaj attend de Renault et Nissan une décision dans les prochains jours sur leur coopération ou non dans la nouvelle petite voiture qu'il présentera au salon de New Delhi, a déclaré lundi le directeur général du groupe indien.

Contacté par Reuters, l'Alliance Renault-Nissan a indiqué qu'elle comptait annoncer sa stratégie sur le segment de l'ultra-low-cost en Inde cette année.

"A cet instant, l'alliance n'a finalisé aucune décision sur le fait d'aller de l'avant avec la production d'une voiture ultra-low cost pour l'Inde", déclare l'alliance dans une déclaration transmise à Reuters, dans laqelle elle ne mentionne pas le nom de son partenaire potentiel Bajaj.

Renault et Nissan ont ajouté que la faisabilité du projet était encore à l'étude et que la question de recourir à un partenaire regional n'était pas non plus tranchée.

Le PDG de l'alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, avait annoncé en 2008 avec Bajaj un projet de voiture ultra low cost au prix de 2.500 dollars (1.900 euros).

Mais l'alliance a depuis changé de stratégie sur le marché indien, et le projet commun ne s'est toujours pas concrétisé, suscitant des doutes sur son avenir.

L'alliance attendait jusqu'ici que Bajaj, chargé du développement de la voiture, lui présente sa plate-forme avant de décider ou non de lui donner une suite industrielle.

"Avec des modifications, petites ou grandes, nous pouvons fournir Renault-Nissan s'ils le souhaitent", a déclaré le directeur général du groupe indien, Rajiv Bajaj.

Il a précisé toutefois que la voiture, qui porte le code RE60, n'avait pas été présentée à l'alliance.

"Ils n'ont pas vu le produit", a poursuivi Rajiv Bajaj. "Au cas où Renault-Nissan venait à jeter l'éponge, cela ne nous poserait pas de problème non plus."

Bajaj Auto, deuxième fabricant mondial de deux-roues et leader mondial de véhicules à trois roues, présentera au salon de New Delhi, qui se tiendra du 5 au 12 janvier, son premier véhicule à quatre roues.

Le RE60 sera assemblé dans l'usine Bajaj d'Aurangabad, dans l'ouest de l'Inde, et sa commercialisation pourrait commencer dans les prochain mois.

Après l'échec de la Logan commercialisée avec l'indien Mahindra, Renault a changé en 2010 de stratégie sur le marché indien, dont il aimerait capter 5% après 2016.

Avec son partenaire Nissan, le groupe cherche maintenant à séduire d'abord les classes moyennes indiennes en lançant des produits sur les segments milieu de gamme et supérieur, avant de proposer ensuite des véhicules à des prix plus attractifs.

Avant la Pulse, programmée pour 2012, Renault a ainsi lancé l'an dernier en Inde la berline Fluence et le 4X4 Koleos.

L'arrivée lundi de Gérard Detourbet, ancien patron du programme low cost de Renault, à de nouvelles fonctions au sein de l'alliance, où il va développer notamment en Inde une voiture pour les pays émergents, a également été interprétée comme une volonté de Renault-Nissan de travailler sur un propre projet à bas coût en se passant de Bajaj. (Sanjeev Choudhary à New Delhi, Gilles Guillaume et Julien Ponthus à Paris, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below