10 novembre 2011 / 07:04 / il y a 6 ans

LEAD 2-Veolia lance un 2e avertissement sur ses objectifs 2011

* Forte incertitude liée à la crise-directeur financier

* Impact en vue sur les activités dans les déchets

* Doutes sur le calendrier des cessions et des restructurations

(Actualisé avec conférence téléphonique, cours et commentaire d'analyste)

par Benjamin Mallet et Caroline Jacobs

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Veolia Environnement (VIE.PA) a publié jeudi des résultats sur neuf mois pénalisés notamment par ses activités en Europe du Sud et dans l'eau en France et a révisé de nouveau à la baisse son objectif de performance opérationnelle.

Le n°1 mondial des services à l'environnement estime en particulier que la crise financière crée une forte incertitude et qu'elle aura un impact sur ses activités dans les déchets.

Veolia, qui avait subi des effets similaires de la crise en 2008-2009, vise désormais pour 2011 un résultat opérationnel récurrent en recul par rapport à celui publié en 2010, hors Veolia Transdev et à change constant, précisant que la baisse pourrait atteindre "le même ordre de grandeur que celle constatée à fin septembre 2011", soit 12,9%.

Fin juillet, abaissant déjà son objectif, le groupe estimait que son résultat opérationnel récurrent 2011, hors Veolia Transdev, serait "en léger retrait" à change constant par rapport à celui publié en 2010.

En revanche, Veolia vise toujours pour 2011 une réduction de ses coûts de 250 millions d'euros, des cessions de 1,3 milliard et un cash-flow libre positif après paiement des dividendes.

"Il n'y a pas eu d'événement significatif ni de changement de tendance qu'on aurait identifié au cours des dernières semaines", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Pierre-François Riolacci, le directeur financier.

Il a toutefois précisé que la société devait faire face à des incertitudes concernant les évolutions de l'économie, la date de finalisation de certaines cessions et le calendrier de certains projets de restructuration.

"VENTS CONTRAIRES"

"Décembre est un mois important dans la propreté, c'est vrai qu'on manque de visibilité", a souligné le directeur financier de Veolia.

"Est-ce que qu'on est inquiets de la crise financière ? Oui, naturellement. Ce qui est en train de se passer crée une incertitude très forte sur le financement de l'économie (...) Bien sûr, il y aura des impacts sur notre volume d'activité dans la partie du business qui y est sensible, c'est à dire essentiellement la propreté."

Pierre-François Riolacci n'a pas donné d'indications sur la politique de dividende du groupe, précisant que Veolia reviendrait sur ce sujet le 6 décembre lorsqu'il détaillera un plan de restructuration, annoncé en août, destiné à réduire sa présence géographique et à améliorer sa rentabilité.

Vers 9h45, l'action Veolia reculait de 2,26% à 8,83 euros alors que le CAC 40 se repliait de 0,42%. Le titre enregistre un plongeon proche de 60% depuis le début de l'année.

"L'abaissement de la prévision pour 2011 n'aide pas car elle va probablement accroître les doutes du marché sur les perspectives à long terme et pourrait soulever des questions sur la capacité du management à opérer un changement de cap face à ce qui apparaît comme une série de vents contaires: l'économie, le climat et des actifs sous-performants", écrit dans une note Sofia Savvantidou, analyste chez Citigroup.

DISCUSSIONS AVEC EDF SUR DALKIA

Veolia a enregistré au cours des neuf premiers mois de 2011 une capacité d'autofinancement opérationnelle de 2.391 millions d'euros, en hausse de 1,0% à change courant (+1,2% à change constant) et un résultat opérationnel récurrent de 1.251 millions, en recul de 8,6% (-9,0% à change constant), tandis que le chiffre d'affaires progresse de 3,7% à périmètre et change constants, à 23.963 millions.

Pierre-François Riolacci a en outre confirmé que des discussions "approfondies" étaient en cours entre Veolia et EDF (EDF.PA) en vue de réorganiser leur alliance au sein de la société de services énergétiques Dalkia, sans apporter davantage de précisions.

Le quotidien Les Echos rapportait lundi que l'électricien monterait de 34% à 50% dans le capital de Dalkia en échanges d'une série d'actifs, notamment en Europe centrale, mais que Veolia aurait obtenu que le contrôle managérial de la filiale lui soit clairement attribué.

Veolia, qui veut concentrer ses activités sur moins de 40 pays contre 77 aujourd'hui, a également annoncé sa future sortie du transport au Maroc, de la propreté en Egypte et de l'activité Marine Services aux Etats-Unis, ainsi que son "désengagement significatif" d'Europe du Sud. (voir [ID:nLDE7700W1])

Edité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below