Enel va émettre des obligations, confirme sa politique de dividende

mercredi 9 novembre 2011 19h44
 

MILAN, 9 novembre (Reuters) - Enel a dit mercredi s'en tenir à son objectif d'endettement pour l'exercice et annoncé son intention d'émettre cinq milliards d'euros en obligations pour restructurer ses échéances.

La compagnie d'électricité, dont l'Etat italien détient plus de 30%, a fait état d'un excédent brut d'exploitation stable sur la période janvier-septembre, de 13,284 milliards d'euros, les ventes d'actifs ayant été contrebalancées par une baisse des marges dans la génération d'électricité en Italie et en Espagne.

Le bénéfice net des neuf mois a augmenté de 1,2% à 3,492 milliards d'euros par rapport à la même période l'an dernier.

L'administrateur délégué d'Enel, Fulvio Conti, a confirmé l'objectif annuel d'EBE et d'endettement. Il a déclaré qu'au niveau net, le résultat serait affecté par la taxe sur l'énergie introduite par le gouvernement dans le cadre des mesures d'austérité.

La nouvelle taxe sur l'énergie devrait coûter au groupe environ 400 millions d'euros par an entre 2011 et 2013.

Le directeur financier d'Enel, Luigi Ferraris, a confirmé mercredi la politique de versement d'un dividende représentant 60% des résultats du groupe pour l'exercice en cours.

Cette politique, a-t-il précisé lors d'une téléconférence, s'appliquera à un bénéfice net estimé à 4-4,1 milliards d'euros sur l'exercice.

(Stephen Jewkes, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)