LEAD 1-Eiffage-Ventes en hausse au T3, carnet de commandes record

vendredi 4 novembre 2011 18h14
 

* Ventes en hausse de 2,5%

* Le carnet de commandes bondit de 37,6% (Actualisé avec détails du communiqué)

PARIS, 4 novembre - Eiffage a publié vendredi un chiffre d'affaires en hausse de 2,5% au 3e trimestre et fait état d'un carnet de commandes qui s'établit à un niveau record au 1er octobre.

Le groupe de BTP et de concessions a précisé dans un communiqué avoir enregistré un chiffre d'affaires de 3,5 milliards d'euros, avec des hausses de 1,4% dans les activités Travaux et de 7,8% dans les concessions, tandis que son carnet de commandes atteint "un niveau record historique" de 13,7 milliards, en hausse de 37,6%.

Eiffage avait confirmé fin août son objectif d'un retour de la croissance de son chiffre d'affaires cette année au vu d'un rebond de l'activité au premier semestre, après trois exercices consécutifs de stagnation des ventes. Depuis le début de l'année, le titre a perdu néanmoins un quart de sa valeur, les analystes doutant de la capacité du groupe à redresser rapidement ses marges dans les travaux publics et l'énergie. (voir )

La filiale Autoroutes Paris Rhin Rhône (APRR) a déjà fait état fin octobre d'une hausse de 3,7% de son chiffre d'affaires hors construction au troisième trimestre à 579,1 millions d'euros, les recettes de péages (+3,5%) ayant augmenté plus vite que le trafic (+0,7%).

Le trafic de voitures sur la période (+0,5%) a été freiné en juillet et en août par les conditions météo, mais s'est mieux tenu pendant un mois de septembre très estival. Malgré un ralentissement en fin de trimestre, le trafic poids lourds a augmenté plus nettement, de 2,2%.

APRR fait l'objet d'une offre publique de retrait contestée en justice par Arnaud Montebourg, président du conseil général de Saône-et-Loire au nom de l'inaliénabilité des parts que certains collectivités publiques détiennent encore dans le concessionnaire autoroutier.

La cour d'appel de Paris doit se prononcer mardi prochain sur ce dossier inédit, héritage de la privatisation des autoroutes françaises en 2005. (Benjamin Mallet et Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)