November 6, 2008 / 7:17 AM / 9 years ago

LEAD 2 Legrand révise en baisse ses objectifs compte-tenu du T3

4 MINUTES DE LECTURE

* Legrand revoit en baisse ses objectifs 2008

* Marge opérationnelle ajustée de 17,8% sur 9 mois

* Le groupe juge sa structure de bilan "tout à fait satisfaisante"

(Actualisé avec détails, cours)

Par Jean-Michel Bélot

PARIS, 6 novembre (Reuters) - Legrand (LEGD.PA) a révisé jeudi en baisse ses prévisions de résultats 2008 en raison du ralentissement marqué de l'activité du groupe au troisième trimestre, qui subit les effets du retournement de la construction dans une partie de l'Europe et aux Etats-Unis.

Prenant acte de cette dégradation de la conjoncture, ainsi que du ralentissement saisonnier généralement observé au quatrième trimestre, Legrand ne table plus désormais que sur une croissance de ses ventes hors effet de changes d'environ 4% et sur une marge opérationnelle ajustée d'environ 16,5% en 2008.

Lors de la publication de ses résultats semestriels, en juillet dernier, le groupe avait déclaré tabler sur une croissance des ventes hors changes de près de 7% et sur une marge opérationnelle ajustée proche de 17,5%. Il avait alors déjà revu sa prévision de croissance dans le bas de sa fourchette initiale de 7%-9%.

Concernant 2009, le groupe a jugé qu'il était encore trop tôt pour se prononcer, Olivier Bazil, vice-président, directeur général délégué, observant simplement lors d'une conférence téléphonique que la conjoncture devrait rester "dégradée" au cours des prochains mois.

Le titre Legrand (capitalisation boursière de 3,7 milliards environ) perdait 7,5% à 13,21 euros cinq minutes après l'ouverture, portant à quelque 43% ses pertes depuis le début de l'année. Dans le même secteur, le groupe d'équipements électriques Schneider (SCHN.PA), qui a annoncé ses résultats le 22 octobre [ID:nLM288083], perd 46,5% depuis janvier. Lors des neuf premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires du fabricant d'équipements électriques a progressé de 2,9% à 3.185,3 millions d'euros, soit une croissance de 6,0% hors effets de changes, l'indicateur retenu pour l'objectif 2008.

A structure et taux de changes constants, la progression est de 2,0% sur neuf mois, mais elle recule de 0,1% au troisième trimestre (dont +0,3% en France, -5,0% en Italie, -2,4% pour les Etats-Unis/Canada et +7,3% dans le reste du monde).

Le résultat opérationnel ajusté du groupe a progressé de son coté de 1,5% à 567,3 millions d'euros, soit une marge de 17,8% sur neuf mois (18,1% au cours des 9 premiers mois de 2007), le groupe ayant augmenté ses prix pour compenser les hausses des matières premières et des composants. Le résultat net recule en revanche de 2% à 292,5 millions.

Olivier Bazil, le vice-président, directeur général délégué, a jugé que le groupe disposait d'une "structure de bilan tout à fait satisfaisante".

La dette nette du groupe, qui s'élevait à 2.053 millions fin septembre 2008, est totalement garantie par des lignes de financements dont près de 1.900 millions arrivent à échéance entre 2013 et 2025, a-t-il souligné.

Legrand, dont la génération de cash flow libre représente 8,4% du chiffre d'affaires sur 9 mois (soit 266,3 millions) dispose également de 700 millions d'euros de lignes de crédits mobilisables.

Jean-Michel Bélot, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below