6 août 2009 / 06:23 / il y a 8 ans

LEAD 4 Veolia - S1 pénalisé par les déchets, objectifs confirmés

* Résultats du S1 inférieurs aux attentes, prévisions confirmées, le titre chute en Bourse

* Veolia dit ne pas avoir besoin d'augmentation de capital

* Pas d'acquisitions en vue

(actualisé avec conférence de présentation)

par Benjamin Mallet

PARIS, 6 août (Reuters) - Veolia Environnement (VIE.PA) a publié jeudi des résultats semestriels pénalisés par ses activités dans les déchets et inférieurs aux attentes des analystes, ce qui a entraîné une chute de son cours de Bourse.

Le numéro un mondial des services à l'environnement a cependant confirmé viser pour l'ensemble de 2009 un "free cash flow" positif après dividende et une capacité d'autofinancement opérationnelle après déduction des investissements nets de l'ordre de deux milliards d'euros à taux de change constants.

Veolia a également réitéré les objectifs de son plan "Veolia 2010", qui vise notamment 180 millions d'euros d'économies récurrentes en 2009, auxquelles s'ajouteront 100 millions dans la Propreté, ainsi qu'à diminuer ses investissements nets d'au moins 1,6 milliard pour les contenir à deux milliards en 2009.

L'action abandonne 6,86% à 22,68 euros vers 11h45, enregistrant la plus forte baisse d'un CAC 40 en hausse de 0,72%. Dans le même temps, l'indice européen des services collectifs .SX6P perd 0,22%.

"Les résultats sont inférieurs aux estimations et la dette nette est également légèrement supérieure aux attentes", a déclaré un trader. "L'un dans l'autre, ces chiffres sont décevants."

Evoquant les perspectives du groupe, son directeur financier Thomas Piquemal a déclaré lors d'une conférence téléphonique : "Nous maintenons nos anticipations sur l'année, nous ne changeons pas d'hypothèse : une baisse de volumes dans le domaine des déchets industriels de 10%."

Au 1er semestre, la baisse des volumes industriels et municipaux a atteint 5,0%, tandis que les prix et volumes des matières recyclées ont reculé de 5,5%

Veolia, qui entend toujours céder un milliard d'euros d'actifs sur le seul exercice 2009, a souligné avoir "engagé des discussions privilégiées en vue de céder certains actifs américains et français dans la Propreté et l'activité Cargo dans le Transport", son objectif étant de finaliser ces cessions d'ici à la fin 2009.

POSSIBLE ENTREE EN BOURSE AVEC TRANSDEV FIN 2010

Thomas Piquemal a déclaré que le groupe n'avait pas de problème de levier ni de liquidités et qu'il n'avait "pas besoin d'augmentation de capital". Il a fait savoir lors d'une conférence avec la presse et les analystes que Veolia n'avait "aucune nécessité ni envie de se lancer dans une quelconque campagne d'acquisitions" et que sa priorité restait "l'amélioration de la rentabilité de (ses) actifs".

Le directeur financier de Veolia a en outre indiqué que le nouvel ensemble que la société prévoit de former avec Transdev dans le transport de voyageurs pourrait être introduit en Bourse dès la fin 2010. Pour plus détails, cliquer sur [ID:nLN703565].

"La phase d'analyse financière devrait se terminer d'ici la fin de l'année (...). Le nouveau groupe aura vocation à être coté en Bourse dès que les conditions de marché le permettront. Ceci peut intervenir dès la fin 2010", a-t-il dit.

Veolia a enregistré au premier semestre un résultat net part du groupe de 220 millions d'euros (-56%) - pénalisé notamment par une dépréciation d'actifs dans la Propreté en Italie -, un résultat net récurrent de 276,5 millions (-44,5%) et un résultat opérationnel récurrent de 1.000,8 millions (-22%).

Sa capacité d'autofinancement (CAF) opérationnelle a reculé de 4,9% à 1.977,5 millions d'euros à change constant (-7,1% à change courant) et le chiffre d'affaires de 1% en organique à 17.427 millions (-0,8% en données brutes).

VERS UNE EVOLUTION DE DALKIA ?

Selon le consensus Reuters, les analystes attendaient un résultat net récurrent de 379 millions d'euros, un bénéfice opérationnel récurrent de 1.175 millions, une CAF opérationnelle de 2.033 millions et un chiffre d'affaires de 18.271 millions.

L'endettement financier net de Veolia s'établit à 16,8 milliards d'euros contre 16,5 milliards à fin 2008 mais reste stable par rapport à fin mars.

La réduction des coûts a atteint 146 millions d'euros au premier semestre dans le cadre du plan d'économies du groupe et du plan spécifique à la propreté, tandis que les investissements nets ont reculé de 39% à 1.133 millions par rapport au 1er semestre 2008.

Les cessions comptabilisés au 30 juin se sont élevées à 268 millions d'euros et celles qui ont été engagées mais pas encore comptabilisées atteignent 545 millions.

Henri Proglio, le P-DG de Veolia, a en outre fait savoir que le groupe n'était "pas fondamentalement hostile" à une évolution de son partenariat dans Dalkia, sa filiale spécialisée dans les services énergétiques dont il détient 66% alors qu'EDF (EDF.PA) en contrôle 34%, à condition que ses intérêts soient préservés et qu'il en garde le contrôle opérationnel. [IDnL9379730]

Avec la contribution de Blaise Robinson, édité par Marc Angrand et Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below