LEAD 1 Blackstone-Baisse des résultats, environnement difficile

mercredi 6 août 2008 19h24
 

NEW YORK, 6 août (Reuters) - Le groupe américain de capital-investissement Blackstone Group (BX.N: Cotation) a fait état mercredi d'une chute de ses résultats du deuxième trimestre, tout déclarant qu'il y avait de nombreuses opportunités d'investissement malgré la volatilité des marchés.

Pour les trois mois de à fin juin, le groupe affiche un bénéfice de 99,9 millions de dollars après impôts mais avant des charges liées aux rémunérations en titres et amortissement d'actifs immatériels, un résultat à comparer à un bénéfice de 735,6 millions de dollars sur la même période de l'an dernier.

Ce "résultat économique net" par action ressort à 15 cents, contre un bénéfice de 58 cents l'an dernier. Les analystes financiers anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 0,08 cent par titre selon Reuters Estimates.

Après avoir ouvert en légère baisse, le titre progressait vers 17h25 GMT de 4,19% à 18,92 dollars alors que l'indice Dow Jones reculait dans le même temps de 0,02%.

"En 33 années de carrière, je n'ai jamais connu de période aussi difficile. Les vents contraires rendent toute opération de levée de fonds extrêment difficile", a déclaré Tony James, P-DG de Blackstone.

Le fonds a participé ces dernières années à certaines des plus grosses opérations de rachat avec effet de levier (LBO) de l'histoire, comme ceux d'Equity Office Properties pour 23 milliards de dollars et de Freescale Semiconductor pour 17,6 milliards.

Mais le marché des LBO a subi un coup d'arrêt brutal l'été dernier après le déclenchement de la crise du crédit, à cause de laquelle les banques se sont trouvées dans l'incapacité de refinancer d'énormes prêts accordés pour financer ces opérations.

L'évolution du titre est le reflet de ces difficultés puisque l'action avait été introduite sur le marché - Blackstone est pour l'instant le seul fonds d'investissement à être coté en Bourse - à 31 dollars.

"La valeur a été massacrée. Donc, quand les résultats sont un peu moins nuls que prévu, l'action en bénéficie. D'autant plus que les difficiles conditions d'exercice de l'activité ont déjà été prises en compte par le marché", a estimé Michael Holland, un ancien de Blackstone, actuellement président de la firme d'investissement Holland & Co.   Suite...