6 novembre 2008 / 08:48 / il y a 9 ans

SYNTHESE Résultats d'entreprises dans le contexte de la crise

(Actualisé avec InBev)

PARIS, 6 novembre (Reuters) - La dégradation de l'activité économique, accentuée par l'aggravation de la crise financière en septembre et octobre, se reflète globalement dans les résultats des entreprises, qui publient actuellement leurs comptes trimestriels et sont nombreuses à revoir à la baisse leurs prévisions.

Reuters récapitule ci-dessous les principaux résultats et prévisions présentés jeudi par des groupes cotés en Europe et en Asie.

Les entreprises françaises et américaines sont traitées par ailleurs. Pour les entreprises cotées aux Etats-Unis, un récapitulatif est disponible avant l'ouverture de Wall Street dans le cadre des "valeurs à suivre" diffusées chaque jour en début d'après-midi.

Pour consulter le tableau récapitulatif des résultats des entreprises françaises, cliquer sur nRESULTFA

* DEUTSCHE TELEKOM (DTEGn.DE) a fait état d'un résultat trimestriel en légère baisse et n'a pas donné de prévisions pour 2009.[nL6110051] Le titre perd 1,2% en milieu de matinée.

* ADIDAS ADSG.DE a fait état de résultats du troisième trimestre conformes aux attentes et a réaffirmé ses objectifs sur l'exercice. Mais le fabricant d'articles de sport a dit que ses prévisions chiffrées pour 2009 n'étaient plus valables en raison des incertitudes économiques. Il se contente désormais d'anticiper une hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice net en 2009.[nL6265717] Le titre chute de 7%.

* PROSIEBENSAT1 MEDIA PSMG_p.DE a annoncé la mise en place d'un programme d'économies de coûts rigoureux et a révisé son budget 2009 pour faire face à l'affaiblissemnt du marché de la publicité à la télévision.

Le groupe allemand de télévision avait prévenu en septembre qu'il n'atteindrait pas ses objectifs 2008 et il a précisé jeudi que le marché publicitaire allemand s'était "sensiblement détérioré" et ne devrait pas s'améliorer rapidement.

L'Ebitda a chuté de 17,4% au troisième trimestre, à 103,1 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires en baisse de 3,3% à 646,5 millions. Le titre chute de 6,6% en milieu de matinée.

* RTL GROUP [AUDK.LU], non coté, a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 0,3% sur neuf mois, à 4 milliards d'euros, et d'un Ebita en hausse de 1,6% à 577 millions d'euros.

Le numéro un européen de la radio-télévision commerciale a indiqué qu'en dépit de l'environnement économique actuel et de la faible visibilité sur les marchés, il restait prudemment optimiste quant à sa capacité à atteindre ses objectifs 2008. * AEGON (AEGN.AS) a fait état d'une perte nette de 329 millions d'euros au troisième trimestre, inférieure à l'avertissement lancé fin octobre par l'assureur, qui a bénéficié de trois milliards d'euros paportés par l'Etat néerlandais.[ID:nLS198238]

Aegon a annoncé une charge pour dépréciations de 407 millions d'euros et des pertes sur investissements de 47 millions. Il a précisé que sa stratégie d'accélération de la réduction des risques avait permis de libérer 729 millions d'euros au troisième trimestre. Le titre gagne 0,75% après s'être adjugé près de 4% en début de matinée.

* KBC (KBC.BR), auquel l'Etat belge a apporté 3,5 milliards d'euros, a fait état d'une perte trimestrielle de 906 millions d'euros en raison de 1,4 milliard d'euros de dépréciations sur crédits structurés. La perte est légèrement inférieure aux 930 millions avancés le 27 octobre par le bancassureur belge.[ID:nLR658292] Le titre cède 0,7%.

* HENKEL (HNKG_p.DE) a fait état d'une hausse de 6,3% de son bénéfice d'exploitation courant, légèrement en deçà des attentes en raison du renchérissement des matières premières.

Le groupe allemand de produits de grande consommation a ajusté ses prévisions 2008 et table désormais sur un Ebit ajusté des charges de restructuration et des éléments exceptionnels en hausse d'environ 10%, alors qu'il tablait jusqu'ici sur 13-15%.

Le titre abandonne 5%.

* RANDSTAD (RAND.AS) a fait état d'une chute de 20% de son bénéfice net trimestriel, à 78,5 millions d'euros, la détérioration économique et la crise du crédit pesant sur l'emploi. Le groupe néerlandais de travail temporaire, numéro deux mondial derrière le suisse Adecco ADEN.VX [ID:nL4579316], a indiqué que le ralentissement s'était poursuivi en octobre.

Les résultats prennent en compte ceux de Vedior, qu'il a racheté pour 3,2 milliards d'euros en mai.

Le titre dégringole de 6,5%.

* TOYOTA MOTOR (7203.T) a annoncé qu'il réduisait de plus de moitié sa prévision de bénéfice d'exploitation pour l'exercice, à fin mars 2009, la crise financière favorisant la hausse du yen tout en réduisant la demande automobile et l'accès au crédit.[nL659628]

* ABERTIS (ABE.MC) a publié un bénéfice net inférieur aux attentes sur neuf mois, en baisse de 3,1% à 541 millions d'euros, en expliquant que les conditions économiques étaient pires que prévu, le trafic sur les autoroutes dont il a la concession ayant baissé de 2,6% par rapport à l'an dernier.

L'espagnol a tablé sur des tendances positives dans tous ses segments sauf les autoroutes en 2008. La division télécoms notamment, qui représente 11% du chiffre d'affaires, a vu son CA progresser de 9,4% sur neuf mois.

La dette nette du groupe était de 13,24 milliards d'euros à fin septembre et Abertis a précisé qu'il disposait de lignes de crédit non utilisées pour 1,195 milliard d'euros, ce qui lui permettrait de couvrir l'échéance de 312 millions d'euros de dette au quatrième trimestre. Le titre perd 2,7%.

* DELHAIZE DELB.BR a publié des trimestriels supérieurs aux attentes et confirmé sa prévision 2008, en dépit de ce que le groupe belge de supermarchés, qui réalise 70% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, a appelé un environnement difficile pour la consommation. Le titre, en baisse de 2% dans les premiers échanges, s'adjuge 3,5% en milieu de matinée.

Son concurrent Ahold AHLN.AS, qui réalise la moitié de son C.A. aux USA, avait annoncé fin octobre des ventes trimestrielles dans le haut de la fourchette des attentes.[ID:nLO244466]

* INBEV INTB.BR a fait état d'un bénéfice net trimestriel de 542 millions d'euros, légèrement supérieur aux attentes, et prévoit une baisse significative de ses coûts au quatrième trimestre en raison du tassement des prix des matières premières. [nL6603664] Le titre progresse de 4,6%.

/DR

version française Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below