6 février 2009 / 08:39 / dans 9 ans

MUFG -Première perte trimestrielle, projections revues en baisse

TOKYO, 6 février (Reuters) - Mitsubishi UFJ Financial Group (8306.T) a annoncé vendredi sa première perte nette trimestrielle et a une nouvelle fois sabré ses projections annuelles.

La première banque japonaise, soucieuse de renforcer des fonds propres ébranlés, a également annoncé qu‘elle émettrait à nouveau des actions préférentielles après avoir quelques mois auparavant levé 8,6 milliards de dollars d‘argent frais.

Les banques japonaises souffrent de la récession et d‘une chute de la Bourse. Traditionnellement, les banques nippones sont présentes au capital de leurs entreprises clientes, ce qui a pour effet de mettre leurs comptes en pièces lorsque la Bourse dégringole.

Ployant sous les charges liées aux créances douteuses et sous les pertes de son portefeuille boursier, Mitsubishi UFJ a fait état d‘une perte nette du groupe de 134,1 milliards de yens (1,5 milliard de dollars) sur le trimestre octobre-décembre contre un bénéfice de 57,9 milliards un an auparavant. C‘est la première perte nette de cet établissement fondé fin 2005.

Reuters a calculé les chiffres trimestriels en retranchant les résultats semestriels aux comptes sur neuf mois publiés vendredi.

Mitsubishi UFJ, qui a payé en 2008 neuf milliards de dollars une participation de 21% dans Morgan Stanley (MS.N), a une nouvelle fois revu à la baisse son objectif annuel et anticipe dorénavant un bénéfice de 50 milliards de yens, en recul de 92% sur celui de l‘exercice précédent. Elle projetait à l‘origine un bénéfice de 640 milliards de yens, projection réduite des deux tiers en octobre. Le consensus de Reuters Estimates donne 178,5 milliards de yens.

La hausse du nombre des faillites a également affecté la banque. Trente-trois firmes cotées ont mis la clé sous la porte en 2008, un record d‘après-guerre, selon le cabinet d’études Tokyo Shoko Research. La moitié environ oeuvraient dans l‘immobilier.

Mitsubishi UFJ avait dit en janvier qu‘elle s‘attendait à une perte de 288 milliards de yens sur son portefeuille boursier.

La Banque du Japon s‘est engagée cette semaine à racheter pour 11 milliards de dollars d‘actions détenues par les banques en vue de réduire leur exposition boursière et de stabiliser le système financier.

Plusieurs analystes jugent l‘initiative timorée dans la mesure où, fin mars, le portefeuille boursier des banques nippones représentait plus de 280 milliards de dollars.

L‘action Mitsubishi UFJ a chuté de près de 40% sur le trimestre octobre-décembre, alors que l‘indice des bancaires de la Bourse de Tokyo .IBNKS.T perdait 28% dans le même temps.

Elle a clôturé sans grand changement à 480 yens vendredi, avant la publication de ses résultats.

David Dolan, version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below