May 6, 2009 / 4:15 PM / 8 years ago

LEAD 3 L'Oréal-Les produits de luxe pèsent sur les ventes du T1

4 MINUTES DE LECTURE

* Ventes en baisse de 4,3% à données comparables

* Les produits de luxe pèsent, un redressement anticipé dans l'année

* Les produits grand public se maintiennent

par Pascale Denis

PARIS, 6 mai (Reuters) - L'Oréal (OREP.PA) a vu son chiffre d'affaires reculer de plus de 4% au premier trimestre en données comparables, affecté par une chute des ventes de sa division de produits de luxe, mais a dit anticiper une amélioration progressive de ses performances dans le courant de l'année.

Le numéro un mondial des cosmétiques, qui avait annoncé que ses ventes seraient en baisse lors de son assemblée générale, mi-avril, a publié mercredi un chiffre d'affaires de 4.370 millions d'euros (supérieur au consensus Reuters Estimates de 4.424 millions d'euros), en hausse de 0,3% à données publiées mais en recul de 4,3% à données comparables, alors que les analystes anticipaient un repli de plus limité (-3%).

Cette baisse s'explique surtout par une chute de 17,5% (à données comparables) des ventes de la division de produits de luxe, qui compte les marques comme Lancôme, Helena Rubinstein, Shu Uemura, Armani ou Cacharel.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur général du groupe, Jean-Paul Agon, a expliqué cette contre-performance par des déstockages massifs, des ruptures de distribution en Russie et à Dubaï et par la forte baisse du trafic aérien, qui a pesé sur les ventes hors taxes.

Il s'est cependant voulu confiant et a dit tabler sur une "amélioration sensible" des ventes de cette division au cours de l'année, estimant que le pire était probablement passé au premier trimestre.

L'Oréal a dit viser, dans un communiqué, une "amélioration graduelle de ses performances au cours de l'année 2009".

Le chiffre d'affaires des produits dits "professionnels", destinés aux salons de coiffure, a quant à lui reculé de 5,3% à 601 millions d'euros, tandis que les produits grand public ont mieux résisté à la crise et ont signé une hausse de leurs ventes de 1,0% à 2.193 millions d'euros.

Celles de la chaîne The Body Shop ont elles aussi surperformé, signant une hausse de 2,5% à données comparables.

Le directeur général du groupe a précisé qu'il s'attendait à une "montée en régime" des produits grand public et a dit s'attendre à ce que "le marché de la beauté reste très légèrement positif en 2009".

Comme anticipé par les analystes, le groupe a vu ses ventes se dégrader dans ses marchés matures, en particulier en Europe de l'Ouest, où elles ont chuté de 9,3%, ainsi qu'en Amérique du Nord, où elles ont baissé de 5,0%.

Elles ont également reculé en Europe de l'Est (-4,6%) et dans la région Afrique, Moyen Orient, Pacifique (-4,4%), mais elles ont progressé en Asie (+4,8%) et en Amérique latine (+9,7%).

Edité par Cyril Altmeyer

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below