Banques/Europe-Les frais juridiques ont réduit les profits d'un tiers

lundi 23 mai 2016 12h00
 

FRANCFORT, 23 mai (Reuters) - Les provisions pour frais juridiques ont coûté aux banques européennes un tiers de leurs bénéfices nets depuis le début de la crise financière en 2008, selon des statistiques de la Banque centrale européenne (BCE) publiées lundi.

Entre 2008 et 2015, elles ont passé 160 milliards de dollars (143 milliards d'euros) de provisions pour couvrir leurs frais de justice, soit près de la moitié de leurs bénéfices nets, ce qui signifie que leurs bénéfices auraient été supérieurs de près d'un tiers si elles n'avaient pas dû en passer.

Pour les intitutions comme Deutsche Bank, UBS et Lloyds, le montant de ces provisions a même largement dépassé leur bénéfice net sur la période.

La BCE ajouté que cette tendance pourrait se prolonger, les banques ayant provisionné encore l'équivalent de 50 milliards de dollars pour frais juridiques à fin 2015.

Près de la moitié de cette somme a été le fait des banques britanniques, notamment pour couvrir les coûts associés aux ventes abusives d'assurances sur prêts.

"Malgré le grand nombre de jugements et de règlements à l'amiable, les coûts attendus liés aux fautes passées restent significatifs", écrit la BCE dans une étude dans le cadre de la revue de stabilité financière qui doit être publiée mardi.

"Cela pourrait annoncer de nouvelles pressions sur la rentabilité et la capacité d'accumulation de capital en interne des banques." (Francesco Canepa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)