Dexia creuse ses pertes au premier trimestre

mercredi 18 mai 2016 10h10
 

BRUXELLES, 18 mai (Reuters) - Dexia a annoncé mercredi sa plus lourde trimestrielle en un an pour les trois premiers mois de l'année, la banque franco-belge nationalisée ayant été confrontée à une hausse de ses coûts de financement et à une augmentation des versements de charges et des contributions.

L'établissement, contrôlé à 94% par les Etats belge et français depuis 2011 après avoir failli succomber à la crise financière de 2007-2009, a publié une perte nette, hors éléments exceptionnels, de 90 millions d'euros au titre du premier trimestre 2016, à comparer à un bénéfice de deux millions d'euros sur les trois derniers mois de l'année dernière.

Il s'agit de la plus lourde perte trimestrielle récurrente subie par le groupe depuis celle de 212 millions d'euros du premier trimestre 2015.

Sur l'ensemble de l'année dernière, Dexia avait enregistré une perte récurrente de 328 millions.

La banque, qui fut un temps le numéro un mondial des prêts aux collectivités avec une forte présence aux Etats-Unis, a souligné que son bilan avait augmenté de 7,3 milliards d'euros au premier trimestre pour atteindre 237,5 milliards, le bas niveau des taux d'intérêt l'ayant obligée à avoir recours à davantage de collatéral.

(Robert-Jan Bartunek, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)